The Great British Baking Show est la première série de Netflix qui sera diffusée à raison d’un épisode par semaine.

Disney, Warner et Apple l’ont déjà annoncé : aucun d’eux n’adoptera la formule du binge-watching pour leurs séries sur leurs plates-formes de streaming respectives. Si le binge-watching est l’un des éléments qui a contribué au succès de Netflix, le phénomène semble aujourd’hui se tarir.

Binge-watcher – comprenez par là enchainer les épisodes d’un show – une série présente certes bien des avantages. Pas besoin d’attendre une ou plusieurs semaines jusqu’à l’épisode suivant, ni de devoir se poser la question sur la disponibilité de celui-ci. Proposer l’intégralité des épisodes d’une saison dès la sortie du premier épisode ne permet toutefois pas d’entretenir le buzz autour de son programme durant une longue période dans le temps. Et puis, bien sûr, il y a la question du spoil sur les réseaux sociaux, qui peut gâcher la surprise de ceux qui n’ont pas forcément la capacité d’enchainer les épisodes.

Netflix l’a bien compris et vient d’annoncer qu’il abandonnait le format pour certaines de ses séries. La septième saison de The Great British Baking Show sera la première série de Netflix qui ne sera pas intégralement diffusée le premier jour. Netflix revient en effet à une diffusion hebdomadaire pour entretenir le buzz.

Il en sera de même pour le show de téléréalité Rhythm & Flow quelques semaines plus tard.

Pour l’instant, ce nouveau format semble n’impacter que les émissions de téléréalité, mais le fait que Disney +, Apple TV+ et le service de streaming de la Warner n’aient pas opté pour une diffusion intégrale pourrait pousser Netflix à revoir sa stratégie. Netflix n’est d’ailleurs pas le seul acteur du secteur à se poser des questions puisqu’Hulu et Amazon Prime testent également de nouvelles formules de diffusion pour entretenir le buzz autour de leurs séries.