Le dernier volet des Avengers est très particulier puisque la résolution de l’intrigue laissée en suspens dans Infinity War est résolue dans les 15 premières minutes du film. En réalité, la vraie histoire d’Endgame débute 5 ans après la mort de Thanos. Mais qu’est-ce qui explique ce bond dans le temps ?

Les spectateurs qui se sont rués dans les salles de cinéma pour découvrir le dernier Avengers ont certainement dû être surpris lorsque la vengeance des superhéros encore en vie a eu lieu dans le premier quart d’heure du film. Un retournement de situation à laquelle on ne pouvait pas s’attendre et qui a certainement déstabilisé beaucoup de fans. Après cela, le film fait un saut dans le temps de 5 années, laissant planer quelques indices sur ce que les survivants ont traversé après le « snap » de Thanos.

Les rues et les maisons ont été laissées à l’abandon, les superhéros survivants tentent de protéger les plus faibles et de conserver des relations diplomatiques stables, alors que d’autres essayent juste de survivre à l’absence de leurs amis. Cinq années, c’est quelque chose, mais on pourrait justement se demander pourquoi Marvel Studios a choisi ce laps de temps. Pourquoi ne pas avoir laissé couler seulement 2 ans avant le retour d’Ant-Man et d’un nouvel espoir ? Pourquoi pas 10 ans ?

« Nous voulions un laps de temps suffisant pour que tout le monde soit obligé d’évoluer. On voulait que tout le monde puisse avoir un cycle de vie où chacun était obligé d’avancer et de se refaire une vie avec cette nouvelle réalité. Un saut de 5 ans semblait être une période suffisante pour ça », ont expliqué les réalisateurs, les frères Russo, comme le rapporte Melty. 

Il est vrai que ce laps de temps a permis aux Avengers survivants de se remettre un tant soit peu du drame qu’ils ont vécu. On pourrait même trouver dans ces 5 années les 5 phases du deuil; le déni, la colère, la négociation, la dépression et l’acception. Après 5 ans, les Avengers et autres survivants ont accepté leur sort.

Certains ont continué leur chemin, ont trouvé une nouvelle raison de vivre même s’ils n’ont jamais vraiment perdu espoir, alors que d’autres ont simplement pris leur retraite et profité de leur petite famille.

Les scénaristes du film avaient déjà évoqué ce choix de temporalité lors d’une interview accordée à Empire Film Podcast. Au-delà de permettre aux survivants de surmonter la peine et de tenter de passer à autre chose, ce choix avait également une explication technologique. Si l’ellipse était plus importante, les personnages auraient davantage vieilli et cela aurait dû se voir à l’écran. « Si vous leur faites [faire un saut de] 20 ans maintenant, vous doublez votre budget d’effets visuels », avait ainsi plaisanté Stephen McFeely, l’un des scénaristes.