L’organisme de classification australien des jeux vidéo a décidé d’interdire la vente du jeu DayZ sur le territoire. En cause, l’apparition d’une nouvelle fonctionnalité qui ne plairait pas aux autorités.

Cette décision surprend puisque le jeu de Bohemian Interactive est déjà disponible sur le territoire, dans sa version numérique, depuis plus d’un an. L’Australian Classification Board avait donné son accord pour la sortie du jeu sur les plateformes numériques telles que Steam et le PlayStation Store. Alors pourquoi ce revirement de situation ?

Selon Kotaku qui a enquêté sur l’affaire, c’est suite à la demande de l’éditeur Five Star Games de pouvoir vendre une version physique du jeu que l’organisme de classification s’est repenché sur le cas de DayZ. Une nouvelle étude qui a permis à l’organisme de déceler l’apparition d’une nouvelle fonctionnalité incompatible avec la législation australienne. Le jeu vidéo avait déjà été classé pour un public de plus de 15 ans étant donné la présence de violence, de sexe, de crime et de drogue.

Le problème repose sur la présence de joint comme objet de soin. Si la représentation de drogue est autorisée en Australie et par l’organisme de classification, c’est le fait que les joueurs puissent être récompensés pour son utilisation qui dérange. Selon l’Australian Classification Board, la drogue est présentée comme quelque chose de positif puisqu’elle est utilisée comme un soin.

Si l’objet n’était pas utilisé dans le cadre d’une « récompense », l’organisme aurait simplement classifié le jeu de PEGI 18, soit déconseillé aux moins de 18 ans.

La décision de l’Australian Classification Board peut être compréhensible, mais celle-ci intervient peut-être un peu tôt. En effet, la vente du jeu a été interdite avant même que la fonctionnalité ne soit introduite dans le jeu. Le soin à base de marijuana n’est pas encore disponible, les développeurs souhaitaient l’introduire dans une nouvelle mise à jour. Autrement dit, pour l’instant, DayZ est interdit en Australie pour aucune raison.

Le jeu a également été retiré des plateformes numériques telles que Steam, PlayStation Store et Microsoft Store. Les développeurs de Bohemia Interactive vont devoir revoir leur copie s’ils souhaitent revenir sur le territoire australien. « La base de joueurs australiens est une partie importante de notre communauté. Nous cherchons la meilleure solution pour que le jeu reste sur ce marché et passe la classification », a indiqué le studio sur Twitter.

Ce n’est pas la première fois qu’un jeu vidéo est interdit en Australie. Fallout 3 et Outlast 2 avaient également écopé d’une interdiction de vente sur le territoire à cause de leur caractère « violent et immoral », ainsi que des scènes de violence sexuelle.