Le 20 septembre prochain, les civils veulent marcher sur la Zone 51 pour voir ce qu’il s’y trame. Une lubie née d’un événement Facebook, créé au début du mois de juillet comme une boutade qui a pris de l’ampleur depuis. Mais l’événement a eu trop de succès au goût du réseau social.

L’événement Facebook invitait les plus courageux à se rassembler pour faire face aux autorités en place pour pénétrer sur l’énigmatique et hermétique Zone 51. Un endroit où, si l’on en croit l’imagination de certains, le gouvernement américain ferait des expériences secrètes et détiendrait des preuves d’une vie extraterrestre. Face à l’engouement, l’US Air Force a dû faire un communiqué officiel pour demander aux curieux de ne pas passer à l’acte.

Depuis son lancement sur le réseau social, l’événement a réuni plus de trois millions de personnes qui se disaient prêtes à participer à “l’invasion” de la zone. Mais Facebook a réagi en décidant de mettre fin à la plaisanterie, qui ne devait pas en être une pour certains. Le géant du net a tout bonnement supprimé l’événement du réseau social. Il a dû justifier l’acte et a donc envoyé un message au créateur de l’événement pour lui expliquer la situation. Celui-ci a partagé une capture d’écran sur son profil montrant que, selon Facebook, l’événement ne respectait pas les conditions d’utilisation. Aucun autre détail n’est fourni.

WHAT. THE. HECK.Don’t worry, backup event can be found in on our page!

Geplaatst door Shitposting cause im in shambles op Zaterdag 3 augustus 2019

Une décision qui n’est pas forcément bonne et qui ne fait qu’alimenter les suspicions de certains internautes autour des théories du complot concernant la fameuse Zone 51. Le créateur ne s’est toutefois pas laissé faire, puisque l’événement est toujours accessible sous le nom “Storm Area 51, They Can’t Stop All of Us“.