Après un premier volet réussi, Attack on Titan nous était revenu à travers une seconde adaptation qui n’était pas parvenue à corriger les défauts de son ainé. Omega Force tente à nouveau sa chance avec une réédition qui apporte quantité de nouveaux contenus et corrige certains petits défauts du titre. 

Omega Force, le studio qui se cache derrière la série des Dynasty Warriors, avait tenté de porter en jeu vidéo le très populaire Attack on Titan. Abouti, le premier épisode était parvenu à séduire les fans avec son gameplay très dynamique. Sa suite avait laissé un goût plus mitigé, en se contentant de suivre la route toute tracée par le second volet. Omega Force nous ressert aujourd’hui ce second volet dans une version ultimate enrichie de multiples contenus.

Cette réédition comprend donc tout le contenu du second volet et y ajoute l’extension Final Battle. L’aventure principale propose ainsi de parcourir les deux arcs narratifs de la troisième saison de la série, en incarnant les héros du bataillon d’exploration. La force du jeu est de rester très fidèle à l’univers de l’animé et de proposer des dialogues très riches, qui permettront de développer les relations entre les personnages et d’en apprendre plus sur leurs personnalités respectives. On est très loin d’un Dynasty Warriors. On remarquera d’ailleurs que le jeu prend n’hésite pas à prendre son temps. La première heure de jeu fera ainsi office de gigantesque didacticiel.

Très vite, on se rend toutefois compte que si sur le plan narratif cette adaptation ne déçoit pas, la mise en scène est en revanche loin d’égaler celle de l’animé. Non seulement ça manque cruellement de punch, mais en plus les séquences d’action auront tendance à toutes se ressembler.

Les séquences de jeu alterneront ainsi dialogues, exploration, affrontements face à des hordes de titans dans de vastes zones ouvertes et cut scenes à un rythme impressionnant. L’ennui, c’est que le jeu peine terriblement à se renouveler. On a clairement l’impression de refaire sans cesse la même chose.

La bonne nouvelle, c’est que l’édition Final Battle introduit quelques contenus inédits, à l’image du mode reconquête, qui propose de parcourir une carte en enchainant les combats, à la tête d’une escouade de soldats d’élite. Le concept est sympa, mais on sent également là la répétitivité et on regrette très vite que ledit mode se contente du strict minimum en terme de gestion d’équipe. Concrètement, le joueur ne devra pas faire grand chose et pourra changer à volonté de héros.

Globalement, le gameplay reste efficace. Omega Force n’a pas hésité à s’écarter très fortement des Dynasty Warriors pour proposer une expérience de jeu beaucoup plus dynamique. Attack on Titan est un jeu qui se joue principalement dans les airs. Le joueur y incarne un soldat d’élite capable de se projeter dans les airs, qui devra affronter des titans, de gigantesques créatures vouées à exterminer l’humanité, et en venir à bout en tranchant leurs membres. Relativement gore, le jeu n’en reste pas moins très accessible, ses mécanismes étant faciles d’accès avec un système de propulsion qui repose sur l’usage de deux boutons, un lock manuel du point d’attaque et un système d’esquive relativement bien fichu. C’est fun, dynamique et on prend vite un malin plaisir à décapiter les titans. Seul bémol : le jeu reste très approximatif au niveau de ses contrôles et le combat pourra vite devenir très brouillon.

Par rapport au second volet, Final Battle corrige un peu le tir en introduisant des armes longue portée, qui permettent d’envoyer de gigantesques pieux à la figure des titans. C’est fun et ça fonctionne plutôt bien sur les cibles de taille imposante. Ca fonctionne en revanche un peu moins bien avec les humains… nouveaux ennemis que vous serez amenés à affronter dans Final Battle. La bonne nouvelle, c’est qu’Omega Force en a profité pour corriger l’IA des ennemis, plus vifs que par le passé, et la précision des commandes – sans pour autant que ça transforme du tout au tout le jeu.

S’il est donc loin d’être parfait, Attack on Titan 2 Final Battle n’en reste pas moins une adaptation fidèle et plutôt efficace de l’animé, qui devrait n’avoir aucun mal à séduire les fans de la série. On regrettera un certain manque d’ambition du studio et bien sûr une réalisation vraiment datée du jeu. Si la direction artistique du jeu est sympa – et plutôt fidèle à l’animé -, les modélisations manquent cruellement de détails et on a trop souvent l’impression de jouer à un jeu d’il y a 4 ou 5 ans.

Conclusion

Généreuse en contenu, cette réédition du sympathique Attack on Titan 2 propose de découvrir de nombreuses petites nouveautés au niveau du gameplay, avec l’introduction d’armes à feu, d’ennemis humains et d’un nouveau mode de jeu. Omega Force en a profité aussi pour retoucher l’IA des adversaires et améliorer sensiblement les contrôles. Fidèle à l’animé, cette adaptation en jeu vidéo d’Attack on Titan fonctionne donc plutôt bien, tant sur le plan narratif que du gameplay. On lui reprochera toutefois une certaine répétitivité dans sa progression, un manque d’ambition dans sa mise en scène et une réalisation graphique qui ne fait en aucun cas honneur aux supports. Une chose est sûre, Final Battle est un titre qui se destine presqu’exclusivement aux fans de l’animé – les seuls qui pourront lui pardonner ses nombreux défauts sans sourciller. 

 

Attack on Titan 2 : Final Battle

6.4

Gameplay

6.5/10

Contenu

7.5/10

Graphismes

5.5/10

Bande son

6.5/10

Finition

6.0/10

Les + :

  • Un contenu plutôt généreux
  • Fidèle à l'animé
  • Une narration soignée
  • Fun et plutôt nerveux
  • Quelques jolis ajouts (armes à feu, ennemis humains et nouveau mode de jeu)

Les - :

  • Facturé au prix plein
  • Une réalisation vieillotte
  • Encore pas mal de bugs...
  • Des contrôles trop approximatifs
  • Une progression trop répétitive