Proposer un éditeur de niveau accessible dans l’univers de Mario tout en offrant la juste dose de plateforme pour les joueurs moins créatifs, tel est le défi de Super Mario Maker 2 qui débarque en ce début d’été sur Nintendo Switch.

L’éditeur de niveau Super Mario Maker avait posé une solide pierre en 2015 sur Wii U en proposant aux joueurs de créer de façon assez simple leurs propres stages dans les environnements de Super Mario Bros, Super Mario Bros 3, Super Mario World et New Super Mario Bros.

La suite qui vient de voir le jour sur Switch ajoute le style de Super Mario 3D World (…en 2D uniquement) pour offrir encore plus de possibilités. Soit autant de gameplay partageant la même base, mais apportant chacun leur lot de variations (rebond sur les murs, transformation en Mario chat, etc.). Au joueur d’y apporter sa touche créative pour fabriquer des niveaux personnels et originaux, et pourquoi pas tenter de rivaliser sur le terrain du level design avec le génie des développeurs de chez Nintendo. Va y avoir du sport !

S’amuser sans devoir créer

Si le premier Super Mario Maker proposait déjà plusieurs niveaux directement jouables pour s’inspirer, cette suite dispose désormais d’un mode histoire bien plus étoffé. Il ne faut toutefois pas s’attendre à une grande aventure Mario, le scénario n’étant qu’un prétexte (certainement l’un des plus faibles de surcroît) et les niveaux étant tous assez courts, prenant parfois la forme de défis à relever. Pas de mondes à parcourir ici (bien que les environnements soient très variés) mais une liste d’une centaine de missions à accomplir une à une pour récolter des pièces nécessaires à la reconstruction complète du château de la princesse Peach.

Ce mode histoire permet surtout de se rendre compte de la richesse et des possibilités multiples que propose Super Mario Maker 2 en matière de création de niveaux. Et si la création n’est justement pas votre fort, ce mode devrait vous apporter une dose plus que correcte de plateforme pure avec les ennemis et pièges de circonstance (comptez environ 5 heures de jeu) et pourrait même vous donner envie de vous essayer à la partie fabrication, sait-on jamais.

A cela s’ajoute le mode Stages du monde où l’on peut jouer aux nombreux stages créés par les autres joueurs dans le monde (une connexion est bien entendu nécessaire), consulter des classements en ligne ou participer à un Défi infini qui propose de jouer à des niveaux d’autres joueurs jusqu’à épuisement de toutes ses vies. Bref, il y a déjà de quoi s’amuser sans même avoir exploré le mode éditeur de niveau.

Vers l’infini et au-delà

Bardé de tutoriels et de leçons pour bien appréhender la partie création, Super Mario Maker 2 est très facile d’accès. L’éditeur de niveau s’avère très simple à utiliser et quelques minutes suffiront à créer un stage basique. A l’aide d’une palette d’outils bien fournie, on apprend ensuite rapidement à créer des niveaux de plus en plus complexes et délirants.

Tout semble possible, d’autant que cette suite ajoute bien sûr de nouveaux éléments tels que les pentes, les interrupteurs On/Off, les plateformes serpent ou encore la possibilité de créer des niveaux verticaux et de concevoir des salles fermées. On peut même désormais définir des conditions de victoires (finir sans sauter une seule fois, en ayant tué un certain nombre d’ennemis, etc.) et passer la dizaine de décors disponibles (désert, neige, aquatique, etc.) en mode nuit, ce qui ouvre encore à de nouvelles perspectives.

Très complet, il ne manquerait à Super Mario Maker 2 que des options plus orientées sur la personnalisation. On pourrait en effet par exemple regretter de ne pas pouvoir changer la couleur des divers éléments, de ne pas avoir accès à la modification des environnements en background (en y ajoutant des fleurs, des collines, etc.) ou même de ne pas pouvoir changer les patterns prédéfinis des ennemis. Mais ce serait vraiment chicaner tant les possibilités sont déjà incroyablement conséquentes.

Le stylet, outil indispensable

Le seul petit point noir se situe au niveau de l’ergonomie, le jeu étant bien plus maniable à l’aide d’un stylet. Les niveaux se construisent en effet par le biais du drag & drop, ce qui s’avère un poil fastidieux manette en mains (soit en mode docké) et pas très précis au doigt (soit en mode nomade), sans que ce soit pour autant insurmontable. Super Mario Maker 2 propose également de la création en duo, chacun disposant d’un joy-con, ce qui s’avère encore moins maniable et devient vite chaotique à l’écran.

Pour compléter l’expérience de la plus belle de façon, Super Mario Maker 2 mise également beaucoup sur l’aspect communautaire. On y partage donc ses créations en ligne très aisément et on peut s’essayer à celles des autres, appréciations et commentaires à l’appui. De nombreuses options de recherche sont présentes pour trouver son bonheur, avec l’aide de tags et autres filtres bienvenus.

Le jeu en multi est aussi maintenant de la partie, jusqu’à 4 joueurs en coopération ou en versus (moyennant des temps d’attente un peu longs entre chaque niveau)…mais sans ses amis ! Il faudra pour ce faire se tourner vers le multi local en ayant au préalable pris le soin de télécharger les niveaux. Un petit bémol supplémentaire qui ne ternit néanmoins pas au final les grandes qualités de ce Super Mario Maker 2 qui est en mesure de satisfaire le plus grand nombre de joueurs.

Conclusion

Plus complet que son prédécesseur, Super Mario Maker 2 est à la fois un jeu de plateforme comportant son lot de défis et un éditeur de niveau très complet. Car ici, le joueur peut créer ses propres niveaux et les éditer en profondeur. La durée de vie du jeu est donc potentiellement gigantesque si l’on adhère au concept. Malgré son ergonomie moins engageante à la manette, il offre des possibilités infinies une fois le stylet adopté et a de quoi contenter les joueurs les plus imaginatifs comme les plus terre à terre. Avec tous ses objets, ses outils, ses décors et ses styles, sans oublier sa partie communautaire, il offrira de nombreuses heures de jeu aux férus de level design qui aiment mettre la main à la pâte.

Super Mario Maker 2

7.6

Gameplay

7.5/10

Contenu

8.5/10

Graphismes

7.0/10

Bande son

7.5/10

Finition

7.5/10

Les + :

  • De quoi s’amuser sans même passer par l’éditeur de niveau
  • Un éditeur de niveau riche et accessible
  • Des possibilités de création quasi infinies
  • L’aspect communautaire

Les - :

  • Le mode histoire…sans histoire
  • Le mode création bien plus ergonomique en mode portable, avec un stylet
  • Le multi pas au point