Le FBI et le service des douanes américaines ont utilisé frauduleusement les photos de permis de conduire de millions d’Américains pour la reconnaissance faciale

La reconnaissance faciale, vue comme un incroyable outil technologique, a quelques travers. Ou en tout cas, peut être utilisée de manière quelque peu dolosive. La société Microsoft avait fait parler d’elle en exploitant les photos de quidams sur son site de reconnaissance faciale. À la découverte de cette utilisation d’images qui allait à l’encontre des lois sur la protection de la vie privée, le géant informatique a supprimé cet outil.

On peut penser que seules les sociétés spécialisées en nouvelles technologies ou dans les réseaux sociaux peuvent agir de la sorte. Détrompez-vous, car le Washington Post vient de révéler que le FBI, ni plus ni moins, avait fait un usage illégal de la reconnaissance faciale. Avec des chercheurs de l’université de droit de Georgetown, le journal américain explique que le service des douanes américaines (ICE) est aussi impliqué dans cette fraude.

Ce sont les photos de permis de conduire de plusieurs millions d’Américains qui ont été utilisées sans leur accord. Aux États-Unis, chaque état gère son propre organisme de gestion des véhicules et des permis de conduire. Selon l’enquête, ce sont tout de même 21 états qui auraient permis aux agences fédérales de scanner leur base de données de photos. Une méthode illégale, car cette base de donnée n’a jamais été constituée pour ce type d’usage.

Il est tout à fait possible d’accéder à ces bases d’images, mais seulement si une demande a été déposée au préalable et a été signée par un juge ou une autorité de justice. Mais dans les 21 états concernés, il n’y a eu aucune limite imposée au FBI et à l’ICE.