Le système Ark OS du constructeur chinois Huawei est toujours en cours de développement. Selon le fondateur de la marque, le système serait plus rapide qu’Android ou iOS.

Au vu des conflits qui opposent encore la Chine et les États-Unis, et malgré que les Américains aient décidé d’alléger les sanctions, Huawei continue de développer son Ark OS. Une alternative à Android sur lequel tournent toujours les téléphones du constructeur chinois.

Ark Os (HongMeng OS, en version originale) serait en moyenne plus rapide qu’Android ou iOS, avec “une latence de traitement d’à peine 5 millisecondes“. Et le fondateur de Huawei, Red Zhengfei, ajoute même que la marque serait compatible avec d’autres appareils que ses smartphones.

Pourtant, les utilisateurs pourraient tout de même regretter que beaucoup d’applications de Google ne soient pas disponibles sur cet OS. Huawei le sait et le dit d’emblée, il leur faudra des années avant de proposer un écosystème aussi développé que ceux de Google ou Apple. Et s’il n’est pas encore présent sur le marché européen ou américain, Ark OS est déjà installé sur certains appareils commercialisés en Chine. Et ce, depuis quelques années déjà. Le constructeur chinois dispose donc déjà de retours d’expériences sur un système qui pourrait venir dangereusement concurrencer Google.

Toutefois, le fondateur d’Huawei rappelle qu’Ark OS n’est pas un plan B et qu’il n’est pas vraiment voué à remplacer Android.