Après deux ans d’attente, la saison 3 de Stranger Things débarque enfin sur la plateforme de streaming Netflix, l’occasion de se pencher un peu plus sur l’univers particulier de cette série phénomène.

Montauk plutôt que Stranger Things

À l’origine, les frères Duffers avaient opté pour un autre nom. Stranger Things devait initialement s’appeler Montauk, en référence à la ville dans laquelle l’histoire aurait dû se dérouler. En effet, les producteurs avaient d’abord choisi de tourner la série dans le comté de Montauk, une autre petite ville des États-Unis, mais la météo en hiver était trop capricieuse et difficile pour le tournage. C’est pourquoi ils se sont tournés vers Hawking et ont changé le nom de leur bébé pour Stranger Things, en référence aux événements étranges qui se déroulaient dans la série.

Le choix initial des frères Duffers n’avait rien d’un hasard. En effet, la ville est connue pour avoir été le théâtre de prétendues expériences gouvernementales sur le voyage dans le temps menées sur des enfants depuis des décennies.

Des très nombreuses auditions 

Pour trouver les interprètes d’Elfe, Dustin, Mike, Lucas et Will, la production a dû faire passer des auditions à un nombre impressionnant de candidats. Pour les garçons de la bande, ce sont 906 jeunes acteurs qui ont été passés en revue avant que Finn Wolfhard (Mike Wheeler), Gaten Matarazzo (Dustin Henderson), Caleb McLaughlin (Lucas Sinclair) et Noah Schnapp (Will Byers) ne soient sélectionnés.

Quant au personnage d’Onze, ce fut 307 jeunes actrices qui ont été auditionnées.

Pour espérer décrocher un rôle dans la série de Netflix, les acteurs et actrices devaient lire un passage de la chanson Stand By Me.

Gaten Matarazzo a tellement plu aux producteurs qu’il a été embauché sur base de sa première cassette d’audition.

La tâche a été un peu plus compliquée avec Winona Ryder. Les producteurs la voulaient tellement dans la série qu’ils ont mis près de 4H30 pour la convaincre de rejoindre le casting.

Le Demogorgon est un humain

Demogorgon Animatronic Head Test

A movement test of the animatronic Demogorgon head from Stranger Things.

Geplaatst door Spectral Motion op Donderdag 29 december 2016

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le monstre de la saison 1 de Stranger Things n’est pas réalisé entièrement en CGI (Computer-Generated Imagery), des images générées numériquement par la société spécialisée Spectral Motion. En réalité, le Demogorgon est un mix de plusieurs types d’effets spéciaux. Une synthèse de ce qui se faisait à l’époque – dans les années 80 – et de ce qu’il se fait aujourd’hui.

À la base du monstre, il y a un homme, Mark Steger, recouvert du costume en latex du Demogorgon. À cet homme en costume s’ajoutent des aspects animatroniques. Certaines parties du corps du monstre sont animées électroniquement – ou par l’acteur Mark Steger lui-même. Enfin, sur base de cela, le Demogorgon prend véritablement vie sur ordinateur. Les couleurs sont ajoutées, ainsi que les textures, les mouvements et autres détails de la tête sont ajoutés numériquement.

D’ailleurs, pour la tête – qui ressemble beaucoup à une fleur -, les pétales effectuent des mouvements qui ne se répètent jamais. « Ils avaient leur propre vie, évoluant selon des schémas imprévisibles et étranges”, avaient déclaré les Duffers à Entertainment Weekly.

Des références au cinéma à la pelle

Le succès de Stranger Things tient en partie à son ambiance particulièrement fidèle des années 80. La série multiplie les références aux objets cultes de cette décennie. Si les costumes et coiffures, posters, appareils électroniques et autres jeux rappellent fortement les années 80, les références ne se limitent pas aux objets cultes.

En effet, la série multiplie également les allusions à certaines œuvres majeures du cinéma. On peut notamment citer le film de Steven Spielberg Jaws pour lequel on retrouve de nombreuses références dans la série, notamment le rôle de l’agent Hopper qui ressemble beaucoup au shérif Brody. La voiture de police de Hopper ressemble également beaucoup à celle dans Jaws.

On peut également relever le brouillard dans lequel apparait pour la première fois le Demogorgon, une référence directe au film de John Carpenter, The Fog (Le Brouillard).

Évidemment, tout le monde aura repéré le clin d’œil au film culte de Ghostbusters. Dans la 2èmesaison, pour Halloween, la bande de copains de Will, Mike, Lucas et Dustin se déguisent en chasseurs de fantômes. À l’origine, la série n’avait pas eu l’autorisation de porter les costumes du film, mais à force de persévérance – de harcèlement -, l’histoire s’est bien terminée.