Après Crash Bandicoot et Spyro, Activision nous offre le remake d’un autre jeu culte de son catalogue avec Crash Team Racing Nitro-Fueled, qui propose de redécouvrir l’excellent CTR, des créateurs d’Uncharted.

Parmi les titres incontournables du catalogue de la PS One, on retrouve bien sûr les Crash Bandicoot mais aussi le premier spin-off de la série, le très sympathique CTR, qui reprenait le concept de Mariokart tout en immergeant le joueur dans l’univers de Crash. Le titre avait reçu un accueil très chaleureux des critiques en son temps et est considéré aujourd’hui encore comme un incontournable de la console par de nombreux joueurs. Plus de 15 ans après sa sortie, Activision nous livre le remake de ce grand classique, qui débarque également pour la première fois sur des consoles rivales…

Comme N.Sane Trilogy et Reignited Trilogy, Nitro-Fueled est un remake d’une fidélité extrême au matériau d’origine. Le titre conserve les niveaux de l’époque, rassemble le même casting et procure les mêmes sensations que le CTR originel. Les développeurs ne se sont toutefois pas contentés de porter le jeu sur les consoles de nouvelle génération puisque ce remake intègre également de nombreuses nouveautés, comme de nouveaux circuits, des options de customisation et bien sûr du jeu en ligne.

Les développeurs n’ont pas hésité à aller très loin dans leur travail, en n’utilisant l’original que pour l’inspiration au niveau de l’esthétique. Tous les modèles 3D ont été entièrement retravaillés, de nouveaux éléments ont été ajoutés dans les décors et la direction artistique a pris une direction différente – sans pour autant trop s’écarter de la série. Le résultat est tout simplement bluffant puisque Nitro-Fueled est exactement le remake que les fans attendaient : fidèle à l’original mais loin d’être une simple actualisation d’un jeu culte. Certains effets visuels en mettent même plein les yeux, à l’image des explosions. Sans être une claque graphique, le jeu d’Activision est assurément un jeu très joli, qui n’a rien à envier à un Mariokart ou un Sonic Team Racing tant au niveau de sa réalisation que de sa direction artistique.

En revanche, la finition laisse quelque peu désirer. On regrettera ainsi le manque d’optimisation du jeu, qui ne tourne qu’à 30 images par seconde – la fluidité est là mais les sensations de vitesse restent faibles et on aurait aimé que le studio de développement s’applique un peu plus. Dans le même ordre d’esprit, on notera quelques soucis au niveau du réseau pour les parties en multijoueur. Rien de très grave en soi, mais des petits ralentissements et coupures qui entachent toutefois l’expérience de jeu de façon occasionnelle.

Côté gameplay, Nitro-Fueled reste très fidèle à CTR – qui était lui-même un très bon clone de Mariokart. Le joueur enchaine les tours sur des tracés colorés et très variés inspirés du monde de Crash Bandicoot. Pour finir premier, il devra faire preuve de savoir-faire, mais aussi utiliser efficacement les multiples bonus récupérés dans les courses. Comme dans Mariokart, il sera possible d’envoyer des missiles à tête chercheuse, bombes et autres fioles à la figure de ses adversaires, et d’utiliser des boosts pour se propulser. La prise en main reste assez simple. On notera toutefois qu’il faudra apprendre à maîtriser le système de dérapage très particulier du jeu pour gagner des boosts et prendre ainsi un très net avantage sur ses rivaux.

Le gameplay de Nitro-Fueled offre une richesse inattendue avec les multiples combos à enchainer pour gagner en puissance. Les fans de la série seront donc aux anges. Pour autant, dans le fond comme dans la forme, Nitro-Fueled, à l’image de son ainé, n’en reste pas moins un clone “un peu moins fun” de Mariokart, qui n’est toujours pas parvenu à égaler l’excellence de son modèle.

Côté contenu, on retrouve tout le contenu du jeu originel, plus quelques circuits inédits, tirés des deux suites du jeu. Ce contenu supplémentaire ajoute tout de même 13 circuits au jeu d’origine et double littéralement le nombre de personnages. Inutile de le préciser : Activision a été plutôt généreux sur ce point. L’aventure principale, qui propose de parcourir cinq zones de jeu en bouclant tous les défis avant d’affronter un boss, dans un mini monde-ouvert, est toujours là, et mieux encore : les fans découvriront un tout nouveau mode multijoueur en ligne qui permet d’affronter ses amis. Si on lui regrettera quelques ralentissements et coupures inopinées, le résultat n’en reste pas moins globalement très convaincant.

Autre bonus non-négligeable : le jeu intègre désormais un système de customisation de karts et de personnages qui permettent d’en modifier les apparences. Sympathique, à défaut d’être révolutionnaire.

Petits regrets toutefois en ce qui concerne les modes de jeu qui demeurent toutefois très limités – avec l’absence d’un mode plus original, qui apporterait une touche de fraîcheur – et des menus, pas très ergonomiques. Même regret en ce qui concerne la bande son qui reste très anecdotique, avec des musiques qu’on aura tôt fait de couper – ou d’oublier.

Pour autant, difficile de ne pas être séduit par un jeu, qui nous est proposé de surcroît à un tarif très doux. Il ne faudra en effet débourser que 39,99€ pour en faire l’acquisition.

Conclusion

Fidèle à l’original, ce remake de CTR est une franche réussite. Loin de se contenter de nous livrer un portage du jeu qui était sorti à l’époque sur PS One, Activision nous livre un titre enrichi en contenu, qui intègre 13 circuits tirés des suites de CTR, double le casting originel du jeu, ajoute un mode online, un système de customisation des karts et un mode online. Avec son contenu très riche, Nitro-Fueled se positionne comme un clone très séduisant de Mariokart, de surcroît très joli et proposé à un tarif attractif. Les fans seront aux anges, les autres découvriront un clone de Mariokart fun à plusieurs, mais qui n’en reste pas moins inférieur à son modèle.

Crash Team Racing Nitro-Fueled

7.3

Gameplay

8.0/10

Contenu

8.0/10

Graphismes

7.5/10

Bande son

6.0/10

Finition

7.0/10

Les + :

  • Un contenu très généreux
  • Un remake fidèle à l'original
  • C'est joli et propre
  • Quelques nouveautés, comme la customisation des karts et personnages
  • Un prix doux (39,99€)

Les - :

  • La bande son en retrait
  • Du 30 FPS, presqu'une mauvaise blague
  • Quelques soucis pour le multijoueur
  • Un gameplay qui reste imprécis
  • Quelques tracés en retrait