Quinze ans après le cinquième volet, SNK remet au goût du jour l’une de ses franchises les plus populaires, avec un jeu de baston qui n’hésite pas à nager à contre-courant des productions actuels. Exigeant et technique, Samuraï Shodown est incontestablement LA bonne surprise de ce mois de juin 2019.

Après un Samuraï Shodown Sen bien décevant sur Xbox 360, SNK tente de remettre à nouveau au goût du jour l’une de ses plus vieilles franchises, après avoir brillamment ressuscité sa série des King of Fighters. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le studio de développement nippon réalise un véritable tour de force!

La plus grande réussite de ce reboot, c’est de rester très fidèle aux jeux originaux. Si certains lui reprocheront de n’intégrer aucune réelle nouveauté du côté du gameplay, les puristes apprécieront la façon avec laquelle SNK est parvenu à redonner vie à l’une de ses sagas les plus légendaires en misant sur un gameplay ultra-technique. Car Samuraï Shodown n’est pas un jeu de baston comme les autres. Beaucoup plus exigeant qu’un Tekken, un Street Fighter ou un Dead or Alive, le jeu de SNK n’autorise pratiquement aucune erreur. 3 coups sont suffisants pour mettre K.O. un adversaire. On notera d’ailleurs que contrairement aux autres jeux de baston, le jeu de SNK ne souffre également d’aucune censure : le sang coule à flots et les membres du corps se découpent sous les coups des lames.

Samuraï Shodown reste pourtant un titre très accessible. Les combinaisons ne sont pas très nombreuses et les coups sont subdivisés par catégories (faibles, moyens et forts). Il est certes possible de sortir quelques coups spéciaux, et même de “chopper” un ennemi, mais à l’inverse d’un Street Fighter, Samuraï Shodown n’est pas un jeu à combos. Tout le gameplay du jeu repose sur la défense et la contre-attaque. Comme nous l’avons déjà dit plus haut, il est possible de mettre K.O. un adversaire en quelques coups. Pour y arriver, il faudra affûter ses réflexes mais également faire preuve de stratégie.

La moindre petite erreur peut vous être fatale, et c’est ce qui fait tout le charme de Samuraï Shodown, puisque même avec sa barre de vie pratiquement vide, un adversaire peut remporter la partie en enchaînant trois bonnes attaques. La tension est palpable durant tout le combat. On notera d’ailleurs que si les combattants utilisent habituellement des sabres et des armes blanches pour taillader leurs ennemis, il arrive occasionnellement que l’un d’eux perde son arme et se voit très fortement déstabilisé. Il faudra dès lors tenter tant bien que mal de la récupérer. Votre opposant fera alors tout le nécessaire pour tenter de vous en empêcher.

Avec son système de contres et de contres-contres, Samuraï Shodown se positionne comme un jeu de combat terriblement technique et très intelligent. Pour autant, le jeu de SNK reste très accessible et il est possible de réduire la difficulté du titre au minimum pour apprendre à en maîtriser les bases.

S’il est d’une fidélité extrême au jeu d’origine, ce reboot de la série manque toutefois quelque peu de fraîcheur dans son gameplay. On aurait aimé au moins une nouveauté majeure. Néanmoins, les fans devraient y prendre leur pied. Les joueurs qui n’avaient jamais touché à un Samuraï Shodown auront en revanche besoin d’un petit temps d’adaptation. Dans ce contexte, on comprend mieux la présence d’un tutoriel, qui apprendra les bases du combat au joueur.

SNK parvient également à nous surprendre au niveau du contenu du jeu avec la présence de nombreux modes de jeu, du time attack au mode survie en passant par le “dojo”, qui fera affronter des “fantômes”, des ennemis qui emploient des techniques inspirées des joueurs à travers le deep-learning. Du côté du multijoueur, on retrouve le traditionnel versus, mais aussi du online avec des matchs classés et des matchs non-classés. Si le mode Histoire principal déçoit par sa mise en scène simpliste, son scénario peu excitant et sa durée très courte, force est de constater que SNK nous livre un jeu complet et plutôt généreux en contenu.

On notera également la présence de nombreux niveaux différents – tous très jolis, et de surcroît relativement variés -, d’un rooster assez vaste (16 personnages, auxquels viendront se joindre de nouveaux persos tous les mois), qui introduit même 3 nouveaux personnages, et d’un nombre impressionnant de paramètres pour les parties en multijoueur.

Sur le plan technique, Samuraï Shodown se montre également très convaincant avec une bande sonore très riche, composée de musiques absolument superbes, et d’excellents doublages en japonais. La direction artistique fait honneur à la série, avec des décors absolument superbes, des personnages brillamment modélisés et un univers très cohérent. Si le jeu n’est pas une claque graphique, il parvient à brillamment moderniser une série qui était par nature très difficile à faire renaître d’entre les morts. Le travail est propre et fait honneur à l’ADN de SNK.

En revanche, on regrettera les trop nombreux – et trop longs – temps de chargement qui viennent légèrement entacher l’expérience de jeu, et les quelques petits ralentissements ressentis lors des parties en multijoueur. Des petits défauts qui pourraient toutefois être corrigés avec les futures mises à jour du jeu…

Conclusion

Vibrant hommage aux premiers volets de la série, Samuraï Shodown, cuvée 2019, est une véritable bouffée d’air frais pour les amateurs de jeux de baston, qui découvriront un jeu d’une richesse impressionnante, technique, solide et surtout très charmant de par sa patte graphique et son univers atypique. Malgré sa technicité, le jeu de SNK reste très accessible avec un gameplay facile à mémoriser, une difficulté modulable et un système de progression intelligent. Malgré son mode histoire pas très sexy et ses temps de chargement un peu longs, Samuraï Shodown s’impose comme une réelle bonne surprise – qui est de surcroît très fidèle au matériau d’origine. Un joli exploit de la part de SNK!

Samuraï Shodown

8.3

Gameplay

8.5/10

Contenu

8.0/10

Graphismes

8.0/10

Bande son

8.5/10

Finition

8.5/10

Les + :

  • Un gameplay nerveux et technique
  • Un joli casting
  • Un contenu assez riche
  • Les décors, superbes
  • Une bande son solide

Les - :

  • Le mode histoire, pas très sexy
  • Des temps de chargement un peu longs
  • Un gameplay (trop?) fidèle à l'original