L’armée américaine teste un mini drone de guerre en Afghanistan

L’armée américaine est en train de tester un mini drone ultra compact au sein d’un bataillon présent sur le territoire afghan. L’engin volant pourrait permettre de nouvelles missions de reconnaissance jusqu’alors impossibles.

L’armée  américaine va bientôt équiper certaines unités sur le terrain de petits drones. Le 1er Bataillon de la 82ème division aéroportée du 508ème régiment d’infanterie parachutée va commencer à utiliser ces drones dès le mois de juillet, en Afghanistan.

La société FLIR Systems, spécialisée dans les images thermiques a déjà, par le passé, testé le système de micro donne Black Hornet. Notamment avec l’armée américaine en 2016 et 2017, et plus récemment avec l’armée britannique et française.

Depuis avril 2019, la troisième brigade de combat de la 82ème division aéroportée teste ces drones sur divers scénarios durant lesquels il pourrait être utilisé. Ce micro engin devrait assister les soldats à pieds déployés sur le champ de bataille, leur permettant de scanner les environs,de reconnaître le terrain et de déceler d’éventuels ennemis.

Le poids, à peine 33 grammes, et la taille du drone permettraient aux soldats de le transporter n’importe où sur le terrain. L’objet est équipé de deux caméras thermiques et peut envoyer des vidéos et photos à la base. Il peut également voler en totale autonomie sur un périmètre de deux kilomètres. L’autonomie est assez impressionnante pour un drone de cette taille, avec trente minutes de vol possible. L’armée entend bien sûr faire de cet objet technologique une pièce standard de l’équipement de ses soldats sur le champ de bataille.

S’il n’est pas encore question d’achat d’un tel drone par l’armée belge, il se pourrait qu’elle puisse lorgner ce mini drone. En août 2017, elle se dotait d’un nouvel engin de reconnaissance. Mais rien de comparable en taille ou en poids par rapport au Black Hornet dont va se doter l’US Army.