Désormais entre les mains des créateurs de la série MX vs ATV, Monster Jam tente un retour en force avec un tout nouveau moteur graphique, un mode carrière entièrement revu et un monde ouvert flambant neuf.

Exploitée très maladroitement jusqu’à ce jour, la franchise des Monster Jam tente une nouvelle fois de revenir sous le feu des projecteurs grâce à une collaboration entre THQ Nordic et le prestigieux Rainbow Studios, auteur notamment des MX vs ATV. Et il n’en fallait pas moins pour redonner espoir aux fans de la série, trop souvent réduits à parcourir de petites productions sans ambition.

La mauvaise nouvelle, c’est que si ce nouveau volet est visuellement très impressionnant, il est malheureusement loin d’atteindre le niveau de qualité que l’on attendait de lui. Tout d’abord parce qu’au niveau du contenu, Rainbow Studios semble s’être contenté de faire un simple copié-collé de sa dernière production, MX vs ATV All Out. Le jeu entier repose donc sur un mode carrière en monde ouvert, dans lequel le joueur pourra explorer à sa guise l’univers de Monster Jam et prendre part à différents défis et compétitions.

Si le principe est séduisant, difficile toutefois d’accrocher à une formule ultra-répétitive qui nous forcera à enchainer courses et cascades en séries. La difficulté est ici très mal dosée, principalement en raison des (trop nombreuses) séquences de cascades, qui se reposent beaucoup trop sur le facteur aléatoire et pas assez sur le skill. Pour ce qui est des courses, Monster Jam se débrouille correctement, sans jamais briller, la faute à une I.A. qui ne vous surprendra jamais, et un level-design très générique. La seule difficulté des tracés repose sur l’atterrissage du véhicule après chaque saut et la gestion de la physique désastreuse (et totalement surréaliste) des véhicules.

S’il n’est donc pas aussi exécrable que ses ainés, Steel Titans parvient difficilement à séduire, la faute à un mode carrière peu inspiré qui se contente de nous resservir toujours les mêmes défis et un gameplay sans aucune saveur. Heureusement, il sera toujours possible de prendre part à une compétition en ligne – mais la communauté reste très maigre.

Visuellement, le jeu se révèle en revanche très convaincant avec des véhicules modélisés à la perfection, de jolis environnements et décors, de jolis effets visuels et une bande sonore efficace. Une belle coquille qui ne suffit toutefois pas à sauver le navire du naufrage…

Conclusion

Visuellement très joli, ce nouveau volet de la série des Monster Jam ne parvient toutefois guère à convaincre, la faute à un mode carrière sans ambition, un gameplay sans saveur et une physique désastreuse. Les fans de Monster Jam y trouveront certainement leur compte – faute de mieux -, mais on est toutefois très loin du « messie » attendu. C’est d’autant plus dommage que Steel Titans introduisait quelques nouveautés intéressantes, dont un open-world séduisant. Typiquement le genre de jeu auquel on donnera potentiellement sa chance dans un bac à soldes.

Monster Jam : Steel Titans

5.4

Gameplay

4.0/10

Contenu

5.5/10

Graphismes

7.0/10

Bande son

6.5/10

Finition

4.0/10

Les + :

  • Très joli
  • Un mode carrière assez long

Les - :

  • Un solo peu intéressant
  • Des épreuves qui se répètent inlassablement
  • Une physique surréaliste
  • Un level-design banal