Des chercheurs d’IBM auraient trouvé un moyen de détecter plus tôt le diabète de type 1. Grâce à l’intelligence artificielle, il serait donc possible de prévenir et de mieux agir face à la maladie.

L’intelligence artificielle est de plus en plus utile dans le monde médical, principalement dans la détection et la prévention des maladies. En janvier de cette année, une étude avait démontré à quel point l’IA pouvait être utile pour la détection des premiers signes annonciateurs de la maladie d’Alzheimer. Plus tard, en février, des chercheurs de l’université de Californie avaient découvert qu’il était possible de reconnaître certaines maladies infantiles grâce à l’intelligence artificielle. Cette fois-ci, des scientifiques d’IBM ont annoncé qu’il était possible d’anticiper le développement du diabète de type 1.

Le projet de la multinationale américaine se focalise sur le dépistage et l’évolution de la maladie. Il est généralement trop tard lorsque le patient découvre qu’il est atteint du diabète. En effet, la plupart du temps, il est diagnostiqué après que les cellules aient subi plusieurs dommages.

Prévenir et mieux comprendre

La maladie n’est pas une fin en soi, la plupart des patients qui sont correctement suivis ont une espérance de vie analogue à celle d’une personne saine. Toutefois, une personne diabétique le sera toute sa vie et cela peut être handicapant au quotidien, notamment avec les piqûres régulières d’insuline. Tout l’intérêt de la recherche d’IBM est donc d’agir avant que le corps ne soit trop abîmé par la maladie.

Concrètement, l’outil que propose IBM permettrait de cartographier et d’anticiper le développement des anticorps produits par l’organisme. Dans le cas des diabétiques, ces anticorps s’attaquent à des cellules produites par le pancréas, ce qui empêche la production d’insuline. En établissant un profil de la maladie, les chercheurs pourraient ainsi améliorer la prise en charge des patients diabétiques.