La Belgique va faire face à une vague de chaleur ces prochains jours. Des températures et un ensoleillement important qui pourraient avoir des répercussions négatives sur la santé des personnes âgées, les enfants et autres individus plus sensibles.

Les météorologues évoquent des températures extrêmes pouvant aller jusqu’à 35°C, voire au-delà des 40 °C à certains endroits. C’est une semaine compliquée qui s’annonce et qui pourrait réellement être mal supportée par certains. C’est pourquoi nous vous proposons plusieurs applications qui pourraient s’avérer utiles en ces jours si chauds.

Évidemment, il est important de garder un œil attentif sur les personnes plus sensibles à la chaleur que d’autres, notamment les personnes âgées, les plus jeunes, ainsi que les personnes malades.

Des applications pour s’hydrater

La première source de mortalité en cas de fortes chaleurs est la déshydratation. Au-delà des températures, beaucoup de personnes – notamment les plus jeunes et plus âgées – oublient souvent de boire de l’eau au cours de leur journée, mais s’hydrater est d’autant plus important en cas de canicule.

Pour éviter d’oublier et donc de se sentir mal, vous pouvez télécharger une application qui va vous rappeler de boire de l’eau tout le long de la journée (Rappel de consommation d’eau). Il en existe de nombreuses versions, mais elles reposent toutes sur le même principe qui est d’envoyer une notification pour rappeler à l’utilisateur de boire un verre d’eau.

Une fois que vous avez bu votre verre d’eau, pensez à le conseiller aux personnes âgées et plus jeunes qui n’ont pas forcément de smartphone. Par exemple, l’application Buvez de l’eau ou Rappel de consommation d’eau.

Évidemment, même s’il est tentant de se boire un petit verre de rosé, un cocktail ou une petite bière, il est fortement recommandé de privilégier l’eau et non l’alcool.

Éviter les coups de soleil

S’il est déconseillé de sortir de chez soi et d’effectuer des efforts importants en cas de canicule, il arrive qu’on y soit obligé. Gardez en tête que la plage horaire la plus chaude – et donc la plus dangereuse – est de 12h à 16h30.

C’est durant ces heures que l’indice UV est le plus important. Cet indice indique l’intensité du rayonnement UV et donc la vitesse à laquelle une peau non protégée peut être brûlée si elle est exposée au soleil.

Le Play Store et l’App Store proposent de nombreuses applications à indicateurs d’indice UV. Une information à prendre en compte si on doit sortir de chez soi ou si l’on souhaite aller prendre un bain de soleil. Même pour bronzer, il est conseillé d’éviter cette plage horaire, car les rayons du soleil sont les plus forts. Même en utilisant une bonne crème solaire, il est déconseillé de rester trop longtemps au soleil durant ces heures.

Les applications centrées sur les indices UV – UV Lens – donnent une indication sur l’intensité des rayons du soleil et peuvent donner des conseils en fonction du type de peau de l’utilisateur.

L’échelle d’indice UV va de 0 à 11. Entre 0 et 2, la réaction de la peau sera lente. Jusqu’à 5, on parle d’intensité modérée, les coups de soleil sont facilités. Entre 5 et 7, le risque est élevé. Entre 7 et 10, les coups de soleil sont presque assurés et, au-delà de 10, les brûlures de la peau sont presque immédiates.

La plupart des applications de météo indiquent également un indice UV, mais celui-ci peut être moins précis qu’avec une application dédiée (UV Index).

Pollution de l’air

Lorsqu’il fait chaud, on a tendance à avoir plus de difficulté à respirer lors d’un effort. La température n’est pas la seule raison. En effet, lorsque le mercure augmente, le risque de pollution à l’ozone augmente également (plus d’information sur Le Soir). Or, une concentration trop élevée d’ozone peut avoir des conséquences sur la santé et pas seulement sur les personnes les plus sensibles ; irritations oculaires ou de la gorge, voire des maux de tête.

Comme pour l’indice UV, il existe de nombreuses applications (Plume Air Report ou Qualité de l’air) qui indiquent le taux de pollution dans l’air. Une information à prendre en compte pour décider ou non de sortir de chez soi. Évidemment, il est déconseillé de sortir en cas de forte concentration d’ozone dans l’air.

Bruxelles dispose de sa propre application dédiée à la qualité de l’air; Brussels Air.

De manière générale, hydratez-vous avec de l’eau de manière régulière et sans en abuser. Évitez les efforts inutiles et, si possible, restez à l’intérieur au frais.

Retrouvez d’autres conseils sur Le Soir pour faire face à la vague de chaleur qui s’abat sur la Belgique.