Les pétitions ont la cote depuis quelques semaines, tout particulièrement concernant des films et des séries. Après une pétition pour un remake de la saison 8 de Game of Thrones, pour le retour d’Iron Man dans le MCU, c’est une pétition un peu particulière qui vient d’être publiée.

Cette fameuse pétition a été mise en ligne très récemment par une association chrétienne. Rien d’anormal jusque-là. Tous les jours, des centaines de pétitions sont mises en ligne pour tout et n’importe quoi. En revanche, ce qui est un peu plus anormal, c’est la tournure de la protestation.

En effet, l’association chrétienne demande à Netflix d’annuler la série Good Omens, adaptation du roman de Terry Pratchett et Neil Gaiman. Selon The Guardian, la série se serait attiré les foudres de la communauté chrétienne pour son traitement assez particulier des événements de la Bible et des personnages religieux. Il faut que Good Omens se concentre sur l’amitié entre un ange et un démon à l’heure de l’apocalypse. Le personnage de Satan est mis en scène sous la forme d’un enfant « normal », les chevaliers de l’Apocalypse prennent les traits de bikers et, cerise sur le gâteau, Dieu est une femme dans la série.

On peut comprendre que l’interprétation de la Bible ne plaise pas à l’association chrétienne, mais c’est surtout la demande de celle-ci qui a provoqué une vague de moqueries sur la toile. Pourquoi ? Tout simplement parce que la pétition s’adresse à Netflix alors que la série Good Omens est produite par Amazon et BBC et qu’elle est diffusée sur la plateforme de streaming Amazon Prime.

L’association s’est rapidement rendu compte de son erreur et l’a corrigée, mais le mal était déjà fait – si on peut dire. Évidemment, les internautes n’ont pas manqué de commenter la chose et les principaux intéressés se sont également amusés de la situation.

Sur Twitter, le community manager d’Amazon Prime a interpellé Netflix « Hey Netflix, on supprimera Stranger Things si vous supprimez Good Omens ». Quant au créateur de la série, Neil Gaiman, il souhaitait que les internautes ne corrigent pas l’association chrétienne, car la situation étant « trop belle ».

Une mésaventure plutôt amusante qui, malgré tout, aura eu le mérite d’attirer le regard sur la pétition qui comptabilise à l’heure d’écrire ses lignes 20.000 signatures. Un sacré coup de pub également pour la nouvelle série d’Amazon.