Depuis quelques années déjà, le réseau de Mark Zuckerberg semble séduire de moins en moins d’utilisateurs. Les plus jeunes se tournent vers d’autres médias pour interagir entre. Une tendance qui s’observe également beaucoup chez las Américains.

Le cabinet eMarketet s’est penché sur la popularité de Facebook auprès de la population américaine. Selon la projection du cabinet, les utilisateurs américains majeurs devraient passer en moyenne 38 minutes sur Facebook. Une moyenne qui exclut les applications de messagerie Messenger, WhatsApp ou encore Instagram.

En 2018, la moyenne de temps passé sur le réseau social de Mark Zuckerberg avait diminué de 3 minutes chez les Américains par rapport à l’année précédente. Une moyenne qu’on devrait retrouver cette année (38 minutes), mais qui devrait diminuer de nouveau l’année prochaine. Selon le cabinet, les Américains passeront 1 minute de moins sur Facebook.

L’une des explications à cette baisse d’intérêt pour Facebook est la popularité toujours croissante des jeux mobiles, surtout chez les adolescents. L’attention des utilisateurs se tournerait davantage vers les jeux plutôt que vers Facebook.

Les différents changements opérés sur le fil d’actualité auraient également contribué à diminuer l’intérêt des utilisateurs pour le réseau social.

En revanche, d’autres applications et réseaux sociaux tels qu’Instagram ne devraient pas connaitre le même sort. Avec ses stories, messages privés et contenus d’influenceurs, Instagram devrait connaitre une hausse de fréquentation de la part de ses utilisateurs jusqu’à en 2021.