Mars Helicopter Scout est presque près pour son vol expérimental sur mars. Il pourrait être le premier véhicule volant à décoller sur une autre planète.

Le Mars Helicopter Scout est entré dans la phase finale des tests avant son envol vers mars, a annoncé le Jet Propulsion Laboratory de la Nasa. Il est prévu de l’envoyer sur la planète rouge en 2021. En janvier, l’engin passait déjà toute une batterie de tests dans des conditions semblables à celles que l’on trouve sur Mars.

Depuis, le petit engin volant est retourné au Jet Propulsion Laboratory de la Nasa, en Californie, où les scientifique lui ont été ajouté des panneaux solaires pour l’alimenter en énergie.

Bien que visiblement robuste, le petit hélicoptère d’à peine plus d’un kilo n’ira pas seul sur la planète vers laquelle tous les yeux se tournent à présent. Il sera accroché au Rover Mars 2020 jusqu’à son déploiement une fois à bon port, en février 2021. Les récentes expérimentations devaient tester le Mars Helicopter Delivery System qui maintiendra le MHS attaché sous le rover. Le système se doit de résister aux vibrations du décollage, du vol et de l’atterrissage, ainsi qu’aux très basses températures dans l’espace et sur la surface de Mars. Mise à l’épreuve réussie haut la main par le petit hélicoptère.

Pendant que le rover cherchera la présence de vie sur la planète rouge, le MHS fera une série démonstrations de vols. Le but étant de prouver la faisabilité d’un vol dans l’espace, le MHS ne sera équipé d’aucun outil scientifique. Si tout se passe bien durant ces tests, des engins semblables pourraient être envoyés sur Mars et servir d’éclaireurs aux futurs rovers. D’autres tests sont bien sûr à venir d’ici le lancement de la mission à l’été 2020.