Le cofondateur de OnePlus l’assure : son entreprise ne subira pas le même sort que Huawei.

Interrogé par le journal The National, Carl Pei, le cofondateur de OnePlus l’assure : son entreprise ne subira pas de dommages collatéraux dans le futur bras de fer entre la Chine et les Etats-Unis.

“A vrai dire, nous n’y avons presque pas pensé. Nous nous focalisons sur notre clientèle nord-américaine. Nous ne sommes pas un équipementier 4G/5G et nous utilisons des processeurs exploitant une technologie américaine – il n’y aura donc aucun soucis avec notre entreprise” assure le cofondateur de OnePlus.

Contrairement à Huawei – qui a fait de la 4G et de la 5G l’un de ses cœurs d’activité -, OnePlus ne commercialise en effet que des smartphones et accessoires pour mobiles. L’entreprise chinoise ne conçoit en outre pas ses propres processeurs puisqu’il utilise des microprocesseurs produits par le géant américain Qualcomm. Impossible – ou presque – donc de laisser une “backdoor”.

L’entreprise, qui est parvenue à se hisser dans le top 5 des plus gros fabricants de smartphones au monde en l’espace de cinq ans, enregistre une croissance phénoménale de ses ventes en Europe et dans les pays émergents.

A l’inverse de Huawei, ZTE et Xiaomi, OnePlus a opté pour une image très internationale. L’entreprise s’est implantée dans de nombreux pays occidentaux et a lié des relations très amicales avec des géants du tech comme OnePlus, Netflix ou Microsoft.