Google a annoncé qu’il retirait la licence de son système d’exploitation Android à Huawei. Une annonce qui pose de nombreuses questions et qui, dite comme cela, peut effrayer les propriétaires de smartphones et tablettes Huawei qui tournent sous Android. Mais quelles conséquences ce retrait va-t-il réellement avoir ?

Les tensions entre la Chine et les États-Unis s’intensifient. Suite aux déclarations du Président américain quant aux risques que cela représente de travailler avec des entreprises étrangères suspectes, Google a annoncé qu’il ne collaborerait plus avec la société chinoise Huawei.

« Nous nous plions à ce décret [celui du ministère américain du Commerce] et examinons ses implications », a indiqué un porte-parole de Google. Mais qu’est-ce que cette cessation de collaboration avec Huawei va-t-elle entraînée ? Pour profiter au mieux d’Android, Huawei et Google devaient travailler ensemble afin d’adapter le système d’exploitation aux produits de l’entreprise chinoise. Mais, suite à la décision de la firme de Mountain View de stopper cette collaboration, cela change tout. Enfin, presque.

Une version open source d’Android

En réalité, Huawei ne pourra plus compter sur une version spécifiquement élaborée pour ces futurs produits, mais l’entreprise chinoise pourra tout de même utiliser la version « open source » d’Android.

La version « publique » d’Android est un peu différente de celle spécialement développée pour des constructeurs de smartphones, mais globalement, elle reste assez similaire.

La grande différence est que Huawei ne pourra plus profiter des services et applications de Google tels que le Play Store, Maps, Chrome, Gmail, etc. Avec la version open source, Huawei ne pourra plus non plus profiter des mises à jour GMS, Google Mobile, sur ses smartphones et tablettes. Or, cela n’a de conséquence que si on dispose des applications et services de Google et ce ne sera plus le cas pour Huawei. L’absence de mise à jour de ce type n’est donc pas très importante.

En fait, depuis de nombreuses années, Google n’est plus vraiment présent sur la version à destination de la Chine d’Android. Les smartphones Huawei fonctionnent pourtant bien là-bas. Les applications ne sont pas téléchargées sur le Play Store, mais sur des boutiques alternatives telles que celui de Huawei, tout simplement, mais aussi Tencent, Baidu et compagnies. Huawei fonctionne donc déjà sans la version Google d’Android.

Il existe d’ailleurs énormément d’alternatives aux services et applications de Google, les utilisateurs pourront donc continuer de consulter des apps de navigations, de messagerie, moteur de recherches et autres.

Les prochains produits Huawei disposeront donc toujours d’Android, mais pas de la version Google. Les utilisateurs devront tout simplement s’adapter à cette version en tirant un trait sur Chrome et autre Gmail, mais ce sera essentiellement le seul gros changement.

Par ailleurs, comme l’a confirmé Google sur Twitter, cette décision n’aura de réels effets que sur les futurs produits Huawei. Les appareils actuels continueront de profiter de la version Google d’Android et donc des mises à jour, des apps, services et du Play Store.

En revanche, les utilisateurs actuels devront faire une croix sur les prochaines mises à jour majeures d’Android, telles qu’Android Q.

La situation pourrait toutefois rentrer dans l’ordre si jamais les relations entre la Chine et les États-Unis s’améliorent.