En 2017, un problème de micro avait très vite été constaté sur les téléphones Google Pixel. Des clients mécontents ont décidé d’intenter une action contre la marque. Avant même qu’une décision de la justice soit rendue, le géant américain a annoncé qu’il remboursera, jusqu’à 500$ (446€), les clients lésés.

Il a été découvert, en mars 2017, que les Google Pixel et Pixel XL rencontraient un problème avec le micro. La société a effectivement admis qu’une anomalie de « fissure dans la soudure » avait été constatée sur certains de leurs téléphones. Celle-ci causait des soucis lors des appels ainsi qu’avec l’assistant intelligent de Google.

Si l’affaire est allée si loin, que les propriétaires de Pixel et de Pixel XL ont décidé d’aller jusqu’au procès, c’est qu’ils estiment que Google était au courant de tout et n’a rien fait pour trouver une solution. Malgré de belles promesses énoncées à l’époque, les utilisateurs des Pixel ont été très vite déçus, voire même en colère. La marque continuait en effet de vendre ces smartphones dysfonctionnels. Pour éviter un tollé plus important, Google a donc décidé de débloquer 7,25 millions de dollars pour réparer le préjudice auprès des propriétaires de smartphones fabriqués avant le 4 janvier 2017.

Remboursé, même s’il n’y a pas de dysfonctionnement

L’important budget débloqué par Google ne bénéficiera pas seulement aux propriétaires touchés par ce souci de micro. Quatre catégories ont été établies par la société américaine, chacun pourra profiter d’un remboursement plus ou moins important. Les personnes qui avaient vu leur Pixel ou Pixel XL remplacé par un autre smartphone défectueux bénéficieront de la somme maximale, soit 500$ (446€). Ceux qui n’ont pas fait changer leur téléphone malgré le problème recevront quant à eux 350$ (312€). Les clients qui ont contracté une assurance à l’achat de leur téléphone verront celle-ci entièrement remboursée par Google. Et enfin, les plus chanceux sont certainement les propriétaires de l’ultime catégorie. Ceux-ci peuvent recevoir un dédommagement de 20$ (17€), même si leur téléphone est en parfait état de fonctionnement, entendez sans cette fameuse fissure rendant inopérant le micro.

Le formulaire de réclamation n’a bien sûr pas encore été mis en ligne, la décision de la cour n’ayant pas été encore rendue. Toutefois, il est possible pour les propriétaires d’un téléphone Google Pixel de remplir un formulaire afin d’être informé concernant l’affaire. L’audience aura lieu le 5 juin prochain.

Un second procès pour Google en octobre

Ce n’est pas la seule fois que Google est rappelé à l’ordre par ses clients et la justice. En avril dernier, le numéro un des moteurs de recherche avait accepté de régler une autre action qui concernait les Nexus P6. Les téléphones commercialisés le chinois Huawei souffraient d’un problème de « bootlooping », c’est-à-dire qu’ils étaient coincés dans une boucle de redémarrage rendant le smartphone inutilisable. Les deux sociétés se sont mises d’accord pour constituer un budget de remboursement de 9,75 millions de dollars. La décision de la cour est attendue le 10 octobre prochain.

par Sarah Moran Garcia.