Après une pause de plusieurs années, la série des jeux de gestion Anno revient, laissant de côté les paysages futuristes pour nous replonger dans le passé, à l’ère de la Révolution industrielle. Un saut dans le temps synonyme de retour aux sources pour la franchise ? 

Les jeux de gestion ont connu leur heure de gloire à la fin des années 90 et aux débuts des années 2000. Une popularité qui s’est un peu essoufflée par la suite, sans pour autant disparaître. Certains titres d’antan continuent d’occuper les joueurs passionnés.

De son côté la série des Anno, dont le premier volet développé par Max Design et Related Designs remonte à 1998, n’a cessé de séduire de nouveaux adeptes. Avec sept épisodes et presque le double d’extensions, la saga reste encore aujourd’hui un incontournable des jeux de gestion et de stratégie en temps réel, malgré la réception mitigée du précédent volet, Anno 2205, sorti en 2015.

Suite aux tièdes retours du titre, la licence a pris une pause. Un break salvateur puisque les développeurs semblent avoir appris de leurs erreurs (absence de campagne, de scénario travaillé, de multijoueur et de mode Bac à Sable) et reviennent à ce qui a fait le succès de la saga. Loin des villes futuristes, Anno 1800 prend vie au début du XIX siècle, à l’ère de la Révolution industrielle et intègre tout ce qui manquait au précédent. Initialement présenté à la Gamescom en 2017 pour une sortie fin 2018, Anno 1800 a eu droit à quelques mois de développement supplémentaires pour un résultat qui n’est que meilleur.

Progrès et régression politique

Le contexte d’Anno 1800, celui de la Révolution industrielle, offre un cadre intéressant pour développer sa cité. Une ère synonyme de progrès technologique, culturelle et sociétale dont le dynamisme est fragilisé par un contexte politique tendu. Ajoutons à cela les drames familiaux de notre personnage et voilà la base de l’aventure d’Anno 1800.

Après la mort de son paternel, le personnage qu’on incarne – choisi parmi un panel de près de 25 protagonistes – se voit attribuer la lourde tâche de laver l’honneur de sa famille, victime de fausses et graves accusations. Pour y arriver, il nous faudra développer une nouvelle cité sur des terres laissées à l’abandon et d’anciennes ruines. Une tâche compliquée qui ne sera pas facilitée par les différentes magouilles et pressions politiques et familiales.

Plus qu’un simple jeu de gestion, Anno 1800 repose donc sur un véritable scénario qui aura son importance au cours du développement de notre ville. Les différents personnages et les relations qu’ils entretiennent avec notre bâtisseur apportent réellement une plus-value à l’aventure, une caractéristique de la série des Anno.

La cité idéale

Comme tout bon jeu de gestion, l’aventure débute sur le néant. Débutant seulement avec quelques fermiers motivés et de terres fructueuses, il faudra construire et gérer sa petite ville de bout en bout, intégrant le concept de la Révolution industrielle tout en se reposant sur les bases solides de l’agriculture. Après avoir aménagé les premières maisonnées pour nos bons fermiers, le développement de notre village pourra dès lors véritablement débuter, se complexifiant toujours un peu plus pour devenir une vraie cité moderne.

Le management de notre village ne se limitera pas à la construction d’infrastructures et embellissement des rues puisqu’il faudra également prendre en compte le bonheur de nos bons citoyens. Ceux-ci se montrent d’ailleurs très exigeants puisque leurs intérêts sont multiples et impliquent des aménagements divers. Pollution, loisirs, conditions de travail, environnement sont des éléments à prendre en compte pour développer notre cité aux goûts des citoyens, au risque de la voir se vider de sa population. Or, sans fermiers, ouvriers et architectes, pas de nouvelles constructions.

À mesure que la population se sent bien et que les infrastructures tournent à plein régime, des nouvelles classes sociales et des nouveaux bâtiments feront leur apparition. Il faudra cependant respecter un certain équilibre des classes sociales afin d’éviter de se retrouver en pénurie de ressources, par exemple.

Développement et politique

Comme toute bonne société humaine, tout ne file pas toujours droit dans Anno 1800. Au cœur de la Révolution industrielle, les politiques et magouilles tentent de perturber l’ordre des choses. Ajoutez à cela la pression de la presse locale et les revendications de la population et on arrive vite à des débordements dans les rues. Pour amener à bon port notre cité, il faudra donc faire attention au bonheur de nos hommes et femmes sans trop les chouchouter, puisque cela pourrait également avoir l’effet inverse, comme déjà évoqué.

Les différents protagonistes de l’histoire nous partagent des informations cruciales pour établir ou anéantir des relations avec autrui. Ils se montrent également très utiles pour prévoir et tuer dans l’œuf l’une ou l’autre révolution grâce aux différentes missions qu’ils nous assignent. En fonction des succès de celles-ci, le cours de l’histoire sera plus ou moins perturbé et amènera, parfois, à des guerres. Celles-ci se dérouleront principalement sur les eaux, un élément caractéristique de la licence.

C’est là que toute la stratégie du joueur sera mise à l’épreuve, un aspect très apprécié par les aspects de la licence. Face aux différentes tensions, il faudra faire le bon choix, défense ou offensive ? Sachant que l’une ou l’autre peut mener à des batailles navales. Heureusement pour les néophytes, ces phases se révèlent relativement automatisées une fois la guerre débutée. Un aspect que les plus rigides regretteront surement.

Complexe aux premiers abords, mais accessible

Les fans de la licence retrouveront facilement leurs marques avec Anno 1800, mais pour les nouveaux venus, l’aventure sera un peu plus compliquée aux débuts. Fort heureusement, après quelques heures de jeu, tout s’éclaircit. Certains principes de base ne coulent pas toujours de source pour un néophyte, ainsi il faudra quelques manipulations avant de comprendre que le mode architecte est nécessaire pour bâtir des maisons et autres bâtisses, pour ensuite revalider la construction de celles-ci.

La signification de certaines notifications n’est pas non plus des plus claires pour ce qui est des ressources, malgré la présence de l’une ou l’autre explication. Fort heureusement, le début du jeu se montre conciliant et la progression est équilibrée.

Les objectifs seront différents en fonction du mode de jeu. Contrairement à Anno 2205, Anno 1800 propose de nouveau plusieurs modes, notamment la campagne qui introduit l’histoire de famille et intègre de nombreux objectifs à remplir pour laver l’honneur du patronyme, mais également les différentes préoccupations politiques ainsi que des missions annexes données par les citoyens.

Le mode multijoueur fait également son grand retour, permettant ainsi de jouer jusqu’à 4 amis ou inconnus, en ligne, avec trois sous-modes. Ici, on peut lancer une campagne en coopération avec des victoires partagées ou non, ou s’affronter tout bonnement sur une carte. Au préalable, les objectifs à atteindre auront été déterminés et acceptés par chacun. Les stratégies, alliances et retournements de vestes seront au rendez-vous. Le Bac à Sable fait également son retour. Un mode libre où le joueur pourra explorer et développement comme bon lui semble sa cité.

Enfin, un nouveau mode fait son apparition – Partie Rapide – qui, comme son nom l’indique, consiste en des parties rapides où les objectifs sont prédéterminés et peuvent être joués jusqu’à 4 joueurs.

Explorations aux “quatre” coins du monde

Autre aspect stratégique : l’exploration. En effet, Anno 1800 propose aux joueurs d’explorer les terres d’Europe jusqu’en Amérique du Sud. L’occasion de découvrir de nouvelles terres, mais surtout d’augmenter son catalogue de constructions possibles. Les plus aventuriers devront faire preuve d’une bonne dose de réflexion pour mener au succès ses explorations, car les expéditions reposent sur la succession d’actions à réaliser avec soin. Pour s’y préparer, il faudra en amont embarquer les bonnes ressources et en quantité suffisante pour recevoir des bonus à l’arrivée sur les nouvelles terres.

Le bon déroulement des explorations sera communiqué via une fenêtre de dialogue qui permet de suivre l’avancée de nos patrouilles tout en continuant de gérer notre cité. La finalité des explorations sera influencée par les choix que le joueur fera parmi les différentes propositions.

Magnifique et agréable à l’oreille

Très complet – et addictif pour les amateurs du genre -, Anno 1800 prend vie à travers des graphismes absolument magnifiques. On pourrait logiquement critiquer l’aspect rigide du titre, mais cela reste lié à son genre. Les détails des différents éléments (bâtisses, décors, personnages), leur nombre ainsi que les quelques animations ici et là viennent renforcer le sentiment de satisfaction que dégage le titre. On soulignera également la possibilité de zoomer et dézoomer fortement ce qui permet une plus grande précision pour placer les bâtiments et voir ce qu’il se trame dans notre cité.

Au début du titre, le joueur pourra choisir le faciès de son personnage parmi une sélection de 25 propositions. Un choix conséquent qui n’a malheureusement pas de réel impact sur l’aventure. En revanche, la bande-son, elle, en a bien un.

Maîtrisés et justes, l’ambiance musicale et les bruitages de la vie quotidienne au sein de notre cité sont une véritable réussite. Ils apportent un vrai charme à Anno 1800. On notera également que les différentes protagonistes s’expriment en français, ce qui n’est pas négligeable dans un titre où la lecture aurait porté préjudice à l’histoire et à l’expérience de jeu de manière générale.

Conclusion

Ayant appris des erreurs du passé, notamment avec le très mitigé Anno 2205 auquel il manquait cruellement de contenus appréciés par la communauté du jeu, les développeurs d’Ubisoft offrent un titre à la hauteur de licence. On retrouve ainsi un mode campagne doté d’une vraie histoire de fond – plus ou moins prenante -, d’un mode multijoueur conséquent et agréable, ainsi que le retour du mode libre, Bac à Sable. Avec sa réalisation graphique somptueuse, son gameplay parfaitement maîtrisé et son concept solide, Anno 1800 propose une expérience de jeu très riche. L’essentiel du gameplay repose ici sur le développement de la cité et la gestion des relations avec les voisins et autres personnalités politiques. Les amateurs de jeux de gestion trouveront forcément leur compte, notamment grâce à la difficulté progressive du jeu et la diversité des bâtiments, objectifs et quêtes.

Anno 1800

8.3

Gameplay

8.5/10

Contenu

8.5/10

Graphismes

8.0/10

Bande son

8.0/10

Finition

8.5/10

Les + :

  • Un vrai scénario conséquent
  • L'aspect historique de l'univers
  • De nombreux modes intéressants (multijoueur, Bac à Sable, Partie rapide)
  • Des graphismes détaillés
  • Sauvegarde manuelle possible

Les - :

  • Certaines missions manquent parfois d'intérêt
  • Début compliqué pour un néophyte