En Estonie, le ministère de la justice envisage de recourir aux technologies afin de rendre un verdict au sein d’affaires judiciaires, le tout supervisé par des humains.

Le gouvernement estonien accorde de plus en plus d’importance aux technologies et il a pour projet d’utiliser un système d’intelligence artificielle et d’apprentissage autonome.

Ce projet, encore à l’étude, serait utilisé afin de rendre un jugement lors d’affaires relevant de poursuites mineures, ce qui comprend des affaires où les dommages sont inférieurs à 7.000 €.

Dans la pratique, cette intelligence artificielle étudierait tous les documents et toutes les preuves provenant des deux parties lors d’une affaire judiciaire. Le verdict rendu sera tout de même rendu sous la supervision d’êtres humains.

Provenant du pays classé première société numérique au monde en 2017, par le magazine Wired, la nouvelle n’a donc rien de surprenant.