On l’attendait, la voici enfin. Hyperloop Transportation Technologies a dévoilé sa capsule qui pourra atteindre les 1223 km/h grâce à un système de lévitation magnétique passif appelé Inductrack.

La société de recherche américaine HTT vient de dévoiler sa nouvelle capsule censée se déplacer sur une piste en lévitation magnétique. Une technologie qui a vu le jour dans le cadre du développement du projet imaginé par le visionnaire Elon Musk, Hyperloop. En février dernier, la société HTT avait déjà annoncé avoir finalisé la construction de sa première piste d’essai dans son centre de développement basé à Toulouse. Les tests devraient débuter en avril.

Dans la pratique, les capsules – d’une capacité de 20 à 40 personnes – seront propulsées par un moteur à induction linéaire d’une vitesse pouvant atteindre les 1200 km/h. Les départs devraient se faire toutes les quarante secondes, ce qui ferait un total de 164 000 passagers par jour.

Le système s’avère être très silencieux et sans émission puisque le système repose sur un système de lévitation magnétique rendu possible grâce à des sortes d’aimant, ainsi qu’un réseau en Halbach qui permet la lévitation passive sur une piste non alimentée, mais conductrice. Pour la sécurité des capsules, la société a développé un nouveau matériau de revêtement dix fois plus résistant que l’acier, le Vibranium. 

Pour faire fonctionner le système, le concept de Hyperloop reproduit les conditions atmosphériques de hautes altitudes dans un environnement à basse pression à l’intérieur du réseau de tubes, en éliminant la majorité de l’air via des pompes à vide. Ce système est automatisé avec des technologies de pointe qui ne nécessite qu’une surveillance humaine minimale.

Elon Musk est persuadé que ce sera le transport du futur et souhaite même que l’Hyperloop fasse partie intégrante de son projet de conquête de la planète Mars. Mais pour que ce rêve se réalise, il faut encore que les tests d’avril soient concluants et que le système soit mis en place sur Terre avant de le développer sur une autre planète.

Pour en savoir plus sur ce mode de transport en commun, consultez notre dossier sur le sujet.