En plus du tourisme spatial, le ciel et l’espace pourraient bien devenir une zone publicitaire de premier choix. Plusieurs entreprises réfléchissent déjà à des moyens de coloniser le paysage au-dessus de nos têtes pour nous vendre leurs produits.

Après les panneaux dans les rues, les magazines, la télé et Internet, la prochaine étape de la publicité pourrait être de quitter la Terre pour conquérir les cieux et l’espace. Les publicités géantes des œuvres de fiction telles que Blade Runner ou Altered Carbon pourraient bien devenir réalité. C’est en tout cas ce à quoi réfléchissent plusieurs startups spécialisées dans les campagnes promotionnelles, comme le rapportent nos confrères de Cnet

Bientôt, nous pourrons observer des panneaux publicitaires volants, voire des affichages orbitaux et autres satellites événementiels véhiculés en dehors de notre atmosphère. En effet, selon certains, l’espace pourrait bien devenir un nouveau terrain de jeu sans limites pour les publicitaires.

Une réalité qui prend forme petit à petit puisque plusieurs entreprises s’attellent déjà à conquérir le ciel avec des dispositifs publicitaires volants. Parmi elles, le projet Skye Aero de la startup suisse Aerotain qui prendrait la forme d’un ballon de 3 mètres gonflé à l’hélium totalement customisable. Il pourrait même être utilisé dans des campagnes plus importantes, notamment pour filmer un événement et distribuer des goodies dans la foule. Il se déplacerait donc dans un espace aérien assez proche du sol.

Crédit : StartRocket

À côté de cette conquête du ciel, d’autres sociétés préfèrent directement viser l’espace. On peut déjà citer la startup japonaise ALE qui projette d’envoyer des minisatellites dans l’espace afin de déclencher des pluies d’étoiles filantes dans le cadre de campagnes promotionnelles ou événementielles. Du côté russe, l’entreprise StartRocket mise davantage sur un affichage orbital, une flotte de satellites capable de se connecter pour afficher un message publicitaire depuis l’espace.

Des innovations aux inconvénients multiples

Des projets qui ne plaisent pas à tout le monde. Même si on peut saluer l’ingéniosité des différents projets en développement, la présence de ses appareils dans l’espace aérien ou spatial pourrait entraîner des difficultés pour contrôler et diriger des avions et autres véhicules spatiaux sans entrer en collision avec les objets publicitaires. Des difficultés dont semblent conscientes les startups publicitaires qui réfléchissent également à ce problème.

Par ailleurs, ces dispositifs publicitaires spatiaux pourraient rapidement polluer l’espace autour de la Terre, ce qui serait très problématique. En dehors des milliers de débris qu’ils pourraient entraîner, ces publicités produiront également une pollution lumineuse qui pourrait perturber les cycles nocturnes des animaux et végétaux.

Enfin, ces dispositifs publicitaires ne feraient que renforcer l’abondance de publicité à laquelle tout un chacun est déjà confronté au quotidien…