Facebook et ses services sous-jacents comme Instagram, Messenger et Whatsapp ont été impactés hier, par une énorme panne à l’échelle internationale. 

Ce problème est dans sa majorité résolu maintenant, même si certaines fonctionnalités étaient encore inaccessibles jeudi.

Cette panne empêchait notamment de partager du contenu via les différentes plates-formes du groupe. Il était impossible de poster quoi que ce soit, ou d’envoyer ne serait-ce qu’un simple message. Certains utilisateurs ne pouvaient d’ailleurs même pas se connecter.

Depuis l’annonce faite par Facebook mercredi, annonçant le problème vers 15h, le réseau social s’est à nouveau exprimé sur Twitter.

Nous travaillons avec ardeur afin de trouver une solution le plus tôt possible, mais nous pouvons confirmer que le problème n’est pas lié à une attaque DDoS.

Sans encore détailler les raisons exactes de cette immense panne, Facebook assure qu’il ne s’agit pas d’une attaque par déni de service (DDoS). Une méthode bien connue et couramment utilisée par des hackers malintentionnés. Cette méthode consiste à inonder un réseau de requêtes afin d’empêcher son fonctionnement.

Une panne internationale

Cette panne concernait le monde tout entier et l’on peut se rendre compte de l’ampleur grâce au site downdetector. Il s’agit d’un site qui répertorie les signalements des utilisateurs dans le monde.

Comme on peut le voir sur ces captures d’écran, la situation s’est plutôt calmée du côté des États-Unis entre mercredi soir et jeudi matin. Alors que d’un autre côté, le problème semble s’être intensifié en Europe et notamment à Londres.