Ubisoft revient avec un nouvel épisode de la série des Far Cry qui se déroule 17 ans après les évènements survenus dans Far Cry 5. Celui-ci s’est terminé sur une guerre nucléaire et l’ambiance qui pèse dans cette suite prend un air de fin du monde. D’ailleurs, il s’agit d’un jeu stand-alone et il n’y a nullement besoin d’avoir fait l’itération précédente pour le commencer.

Après Blood Dragon, Instincts et Primal, Ubisoft Montréal nous sert un quatrième spin-off de sa franchise culte, le premier de la série à se dérouler dans un contexte post-apocalyptique. Ce nouvel opus prend place dans ce même comté fictif du Montana que celui visité dans Far Cry 5. Pas de grosse surprise à l’horizon donc puisque New Dawn reprend la plupart des assets du précédent volet – des décors légèrement revus au moteur graphique en passant par le gameplay. Dans cet univers, la vie a repris ses droits après les évènements qui ont ravagé le pays. Les survivants aussi et ils sont en pleine reconstruction de leur habitat. Il sera d’ailleurs possible d’y aller de sa contribution. C’est donc sur cette note de renouveau que ce nouvel épisode commence.

Il est donc possible au début de l’aventure de créer son propre personnage que l’on pourra customiser à loisir par la suite. Notre protagoniste est appelé à l’aide pour aider le camp de survivants de Prosperity. Cela nous plonge très rapidement au sein de l’action et amène à devoir faire face aux Ravageurs. Cette équipe de bandits sans pitié est menée par Niki et Lou, le duo d’antagonistes de ce nouveau Far Cry. Les deux jumelles ne cachent pas l’ascendant qu’elles ont sur la situation et montrent rapidement toute leur hargne.

Un Far Cry en somme très classique

Malgré cet air plutôt neuf qu’Ubisoft a voulu insuffler, New Dawn reste sur les mêmes bases que son ancêtre. Le gameplay est le même et l’on retrouve ce fameux mélange d’action et d’infiltration. Les similitudes sont donc plutôt nombreuses sans trop de nouveautés. Cependant la réalisation reste fidèle à la série et l’infiltration est une nouvelle fois essentielle pour progresser.

Cela s’avère d’autant plus important dans les premiers instants de jeu puisque le joueur se retrouve dépourvu d’équipement. Il est bien sûr possible de créer son propre arsenal de toutes pièces grâce à un système de crafting. Il est ainsi possible de créer ses propres armes qu’il sera possible d’améliorer sans pouvoir les modifier.

Toutefois, il est essentiel de veiller à explorer la carte du jeu afin de pouvoir récupérer les quelques ingrédients nécessaires. Comme les autres volets de la franchise, Far Cry se déroule en monde ouvert. Ceci amène à explorer l’environnement qui s’inscrit dans une démarche artistique plutôt riche et colorée. On est donc loin d’un univers post-apocalyptique désolé, mais plutôt dans un monde qui bourgeonne de toute part. Cette nécessité de récolte n’est donc pas si contraignante ni trop répétitive.

L’aube d’une ère nouvelle

Le nouveau Hope County s’avère être assez riche et vivant. Les choses à faire ne manquent pas que ce soit à Prosperity ou ailleurs. C’est d’ailleurs au sein de cette place centrale où l’on se verra ainsi confier les quêtes principales de l’aventure.

D’autre part, il est nécessaire de devoir participer à la reconstruction du campement en récoltant quelques denrées rares comme de l’éthanol. Il faudra pour se faire piller divers campements ou capturer des camions-citernes. Cela sert notamment à faire progresser plusieurs avant-postes. Ces derniers permettent de débloquer certaines possibilités, comme le déplacement rapide ou l’amélioration de l’équipement.

Améliorer son arsenal ne sera pas de trop et s’avère être des plus utiles. Cela se ressent en particulier lors des phases d’affrontements. Il ne faudra donc pas aller trop vite lors des quêtes ou même lors de la traque d’animaux sauvages. D’ailleurs le niveau d’équipement des ennemis est signalé par un système de couleurs facilement identifiable. Il faudra donc veiller à améliorer ses armes avant de se lancer tête baissée au combat, sous peine d’en subir les conséquences.

Faire du neuf avec du vieux

Les concepteurs de ce Far Cry : New Dawn ont cherché à apporter un peu de fraîcheur à la série. Au-delà du contexte, le jeu emprunte quelques éléments propres aux jeux de rôles. Il est ainsi possible de débloquer diverses compétences grâce à des points attribués par le joueur. Cela nécessite cependant de remplir certaines conditions qui ne sont toutefois pas très compliquées. Ces compétences peuvent s’avérer très utiles en ouvrant le champ des possibilités d’infiltrations ou d’explorations. Elles peuvent également faciliter les combats si cela représente une difficulté.

Ce nouveau Far Cry est, comme le précédent, jouable en coopération. À l’instar du précédent épisode, l’histoire est entièrement faisable à deux joueurs. Si toutefois il n’est pas possible d’être épaulé par un joueur humain d’autres possibilités se présentent à nous. Il est possible d’être accompagné tout au long de l’aventure par plusieurs personnages contrôlés par l’IA. Cette “intelligence” artificielle reste malgré tout assez limitée et cela se remarque assez rapidement, et ce, dans plusieurs cas de figure. Cela vaut d’ailleurs aussi bien pour nos alliés que pour nos ennemis.

Cette IA peut également être mise à profit et peut permettre de gagner du temps. Il est en effet possible de retrouver, sur les différents véhicules terrestres du jeu un mode Autodrive. Ceci est une sorte de pilote automatique qui peut permettre de rallier un point A à un point B. Que l’un de nos compagnons soit derrière le volant ou non, il suffit d’appuyer sur un simple bouton afin d’avoir les mains libres. Cela est d’autant plus pratique pour éviter une certaine répétitivité lors des nombreux trajets. Il est également possible d’en profiter afin de pouvoir tirer sur les ennemis et éviter de cantonner à uniquement devoir tenir le volant.

Le titre d’Ubisoft Montréal propose une durée de vie plutôt acceptable. Celle-ci devrait garantir une expérience d’environ 15 heures de jeu. Cela reste honnête étant donné qu’il s’agit d’un titre secondaire à la série. Ce qu’il est moins est le tarif pratiqué qui tourne autour des 45€. Quand on pense qu’il est proposé à un tarif moindre outre-Manche, la pilule peut avoir un peu de mal à passer.

D’autant plus que le titre comporte des microtransactions permettant d’accélérer les choses. Ubisoft monnaye en effet la possibilité de récupérer des packs de ressources ainsi que les meilleurs véhicules du jeu. Fort heureusement, cela n’est qu’un raccourci et tout cela reste déblocable via des moyens classiques.

Ajoutez à cela le fait qu’il s’agit pratiquement d’un copié-collé de Far Cry 5, et que le titre aurait très bien pu être un simple DLC, et vous comprendrez la déception. Pour ceux qui n’ont pas parcouru Far Cry 5, New Dawn peut présenter un réel intérêt – sans franchement époustoufler. Dans le cas contraire, mieux vaut avoir vraiment accroché au concept pour s’y replonger, et attendre patiemment un épisode qui introduirait plus de nouveautés…

Conclusion

Far Cry : New Dawn reprend une formule déjà éprouvée et qui est pratiquement un copié-collé du cinquième volet. Les assets sont les mêmes : le moteur graphique n’a pas changé, les nouveautés côté gameplay, sont maigres et la carte parcourue est pratiquement identique. L’univers SF post-apocalyptique ajoute toutefois un vent de fraîcheur. L’univers est en pleine renaissance et bourgeonne de partout. Il aurait été toutefois intéressant de voir que ces bourgeons éclosent sur d’autres points. Malgré ses défauts, le titre d’Ubisoft Montréal reste très agréable à parcourir, seul ou à deux, en coopératif. New Dawn est un FPS en monde ouvert qui offre une expérience de jeu fun sans jamais surprendre. Dans cet ordre d’idée, on aurait aimé qu’Ubisoft se lâche davantage, et propose un arc scénaristique plus développé. D’autant plus que plusieurs questions de Far Cry 5 restent en suspens. DLC déguisé, New Dawn aurait sans doute mérité un prix plus bas. Pour 45€, les amateurs de FPS auront toutefois droit à une aventure plutôt riche, qui demandera 15 à 20 heures pour être bouclée.

Far Cry New Dawn

6.7

Gameplay

6.5/10

Contenu

6.5/10

Graphismes

7.0/10

Bande son

7.0/10

Finition

6.5/10

Les + :

  • Une vaste carte à explorer
  • De la coopération à 2 joueurs
  • Une ambiance post-apo particulière
  • Une direction artistique réussie
  • Un gameplay efficace

Les - :

  • Peu de nouveautés
  • Des micro-transactions
  • Du recyclage de Far Cry 5
  • Une durée de vie un peu courte
  • Un prix trop élevé (45€)