Un peu plus d’un an après le portage de Superstar Saga, la 3DS accueille la version augmentée de Voyage au centre de Bowser, sorti initialement sur DS en janvier 2009. Un ajout de choix pour la console portable de Nintendo qui vit ses derniers jours, puisque le titre n’est ni plus ni moins qu’un des meilleurs opus de la saga RPG Mario & Luigi.

Plutôt que de nous resservir le second épisode de la saga Mario & Luigi (Les Frères du temps), Nintendo a choisi de célébrer les dix ans de Voyage au centre de Bowser, le troisième opus de cette série RPG, en le ressortant sur 3DS nanti de graphismes “au goût du jour” et d’un mode inédit faisant écho au « Sbires de Bowser » ajouté à l’époque à Superstar Saga.

Mario & Luigi

L’aventure principale mêle toujours exploration et combat au tour par tour avec une histoire plutôt originale qui nous fait incarner durant de nombreuses heures le méchant Bowser. En cherchant un remède pour contrer la rouliboulite qui menace le Royaume Champignon (qui fait grossir ses habitants jusqu’à former un boule), Mario et Luigi finissent dans l’estomac de Bowser à cause du maléfique Gracowittz, qui a par ailleurs pris possession du château de Bowser. Les frères et leur ennemi juré sont alors contraint de faire alliance pour rétablir l’ordre.

S’ensuit une aventure tour à tour intérieure prenant place dans les organes de Bowser, et extérieure au sein des forêts et sur les plages du Royaume Champignon. D’un côté, on contrôle Mario & Luigi (à l’aide des boutons A et B) qui agissent tels des parasites en influençant sur le comportement et les aptitudes de Bowser. De l’autre, on incarne le célèbre méchant en progressant à coups de poings et de flammes (grâce aux boutons X et Y) et l’on a également la capacité d’aspirer ses ennemis lors des phases de combats pour que Mario & Luigi prennent le relais en les combattant dans l’estomac de Bowser. Délicieusement farfelu.

Mario & Luigi Voyage au centre de Bowser

Inutile de préciser que les décors restent mignons et colorés, restant fidèles au ton bon enfant de la série (malgré la localisation de l’action, exit le gore et le trash, donc, on est chez Nintendo !). Cette version 3DS affiche d’ailleurs pour l’occasion des graphismes modélisés en 3D en lieu et place du rendu crayonné de 2009. Une refonte graphique soignée, assez similaire au travail effectué sur Superstar Saga, qui apporte un résultat franchement chatoyant. On regrettera juste une fois de plus l’absence d’effet 3D propre à la console portable.

Pour le reste, la formule de cette aventure principale demeure la même. On retrouve des phases de plateformes et quelques petits puzzles à résoudre pour progresser ainsi que des combats au tour par tour exploitant à merveille les facultés de chacun des personnages. Mario et Luigi utilisent toujours, entre autres, les sauts et coups de marteau tandis que Bowser use de ses poings et crache des flammes. Un système d’esquive est toujours présent, demandant au joueur de nombreux réflexes et un sens aigu de l’observation, en demandant d’appuyer sur le bon bouton au juste moment pour contrer les attaques ennemies.

Que ce soit en mode combat ou exploration, le level design apporte son lot de diversités et la difficulté des affrontements va crescendo. On ne s’ennuie jamais lors de ce Voyage au centre de Bowser, qui a en outre la bonne idée d’exploiter à merveille le double écran de la console portable en permettant de passer en un clin d’œil du duo au roi des Koopas, d’afficher la carte et même, de temps à autre, de faire pivoter la console à la verticale pour des affrontements de géants usant de l’écran tactile. Un vrai régal de gameplay.

Mario & Luigi Voyage au centre de Bowser 3DS

L’épopée de Bowser Jr., un jeu de pur stratégie

Tout comme Les Sbires de Bowser proposé en bonus sur Superstar Saga, L’épopée de Bowser Jr. est une aventure se déroulant en parallèle de la trame principale qui consiste en des combats plus stratégiques à base de vagues d’ennemis à repousser. L’intrigue, beaucoup plus mince que celle de l’histoire principale (le tout se plie en 6 bonnes heures), met en scène le fils de Bowser qui part de son côté à la recherche d’ingrédients pour fabriquer le remède à la rouliboulite. Un prétexte pour placer le garnement à la tête d’une armée de sbires qu’il va mener contre des vagues d’ennemis.

On a donc de nouveau affaire à un système de combats stratégiques fonctionnant sur un triangle tactique fonctionnant sur le principe du « pierre-papier-ciseau ». On doit ainsi composer ses formations avant de partir à l’attaque en prenant en compte le principe suivant : les unités au sol prennent le pas sur celles qui envoient des projectiles, ces dernières étant redoutables contre les unités volantes qui peuvent facilement éliminer les escouades au sol.

L’épopée de Bowser Jr.

Une fois ce principe bien intégré, le joueur lance sa formation à l’attaque et ne peut plus intervenir au cours des combats qui se déroulent automatiquement. Seules quelques actions sont possibles de temps à autre, afin d’esquiver une attaque adverse ou d’effectuer un coup critique. Le but étant de faire tomber le capitaine des formations adverses. Si c’est Bowser Jr qui tombe au combat, il faudra recommencer celui-ci du début.

Pour peu que l’on choisisse bien ses unités en fonction de ses opposants, la difficulté de ce mode n’est pas très élevée. L’approche s’avère néanmoins assez riche grâce à de nombreux menus permettant de s’informer et de se préparer comme il se doit avant chaque bataille (informations sur les ennemis, possibilité de se créer des escouades prédéfinies, etc.). Un supplément de choix, donc, qui vient joliment agrémenter l’expérience déjà très riche du Voyage de Bowser en y apportant une touche encore plus tactique.

Conclusion

Dans cette refonte 3DS (malheureusement sans 3D), Mario & Luigi Voyage au centre de Bowser reste toujours l’un des meilleurs opus de la saga et un des RPG les réjouissants à être sorti sur une console portable Nintendo. Son gameplay diversifié reste un exemple d’interactivité, son univers est toujours aussi loufoque et chatoyant et, une fois n’est pas coutume, la possibilité de contrôler Bowser dans une alliance pour le moins inédite demeure quelque chose d’assez rafraîchissant dans l’univers de Mario. En outre, l’ajout du stratégique L’épopée de Bowser Jr apporte encore un peu plus de consistance à ce titre déjà très riche. Un vrai régal à (re)découvrir, surtout si vous étiez passé à côté de cette véritable pépite à l’époque.

Mario & Luigi : Voyage au centre de Bowser + L’épopée de Bowser Jr.

7.1

Gameplay

7.5/10

Contenu

8.5/10

Graphismes

5.5/10

Bande son

7.0/10

Finition

7.0/10

Les + :

  • Une refonte colorée et chatoyante
  • Un gameplay riche exploitant le double écran et le tactile
  • Des combats au tour par tour bourrés d’action
  • L’épopée de Bowser Jr., un jeu-bonus stratégique assez complet
  • Une excellente durée de vie (plus de 30h)

Les - :

  • Aucun changement sur la trame principale
  • Pas d’effets 3D
  • Graphiquement, ça a vieilli