La plateforme en ligne de mise en relation entre entreprises et agences marketing, communication et digitales boucle une levée de fonds pour accélérer son développement en Europe.

Sortlist est déjà leader sur les marchés belge, français, néerlandais et espagnol. Mais la plateforme veut “devenir le leader européen d’ici fin 2020“. Son travail consiste à mettre en relation des entreprises et des agences de marketing, de communication et digitales, en se basant sur une base de données et l’intelligence artificielle.

2 millions d’euros pour se développer et recruter

Sortlist s’appuie sur Sambrinvest (spécialisé en solution de financement et conseil en développement) et trois business Angels, “entrepreneurs belges à succès“, pour son développement. Avec notamment Mike Vandenhooft de Newpharma et François Van Uffelen de Babelway. “Les investisseurs que nous avons choisis pour nous accompagner ont tous un background d’entrepreneurs qui va s’avérer précieux pour faire face aux nombreux challenges qui s’annoncent selon le CEO pour Thibaut Vanderhofstadt, cofondateur et CEO de Sortlist“.

L’objectif est clair, se consolider sur le marché déjà existant et accélérer son développement sur de nouveaux terrains européens. L’Allemagne et l’Italie sont dans le viseur de la startup : “Ce sera au tour de l’Allemagne au premier semestre 2019, et de l’Italie en fin d’année“, explique Nicolas Finet, cofondateur de Sortlist, en charge du marketing et de la stratégie.

Parallèlement, les investissements se jouent dans les équipes. 10 nouveaux salariés devraient rejoindre l’équipe. Pour Nicolas Finet, ces recrutements doivent renforcer l’innovation : “C’est de notre capacité à innover et à répondre aux besoins de nos clients, entreprises et agences, que dépend l’émergence du Sortlist leader européen que nous souhaitons bâtir“.

Une base de données

La clé du succès de Sortlist, c’est sa base de données. La startup annonce “la plus importante base de données d’agences et de projets au monde“. En s’appuyant sur l’intelligence artificielle, Sortlist parvient à des rencontres uniques entre professionnels. La plateforme en ligne permet aux entreprises du monde entier, de toutes tailles et de n’importe quel secteur, de dénicher la perle rare pour son marketing et sa communication. La startup souligne également que “des milliers d’agences et d’experts indépendants peuvent prendre part à des appels d’offres – notamment ceux de grands groupes – dont ils étaient jusque-là souvent exclus“.

La plateforme a été lancée en 2014, la structure “peut se targuer d’avoir rapidement atteint l’équilibre et d’être aujourd’hui rentable” selon ses créateurs. En quelques chiffres, la startup est passée de 26 à 42 salariés en 2018. La plateforme est accessible en 5 langues différentes. 11 000 projets ont été proposés sur la plateforme avec un budget global de 162 millions d’euros.

Sur un plus long terme, à partir de 2020, Sortlist prévoit de traverser la manche. Nicolas Finet annonce que “2020 sera l’année de notre arrivée sur le marché britannique“.