Le service de streaming vient de mettre à jour ses conditions d’utilisation. Pas de gros changements à l’horizon pour les abonnés payants, mais bien pour ceux qui utilisent la version gratuite de l’application. Leur compte sera suspendu s’ils ont recours à un bloqueur de publicité.

Pour attirer de nouveaux abonnés payants, Spotify propose une version gratuite de son application. En contrepartie, les utilisateurs gratuits entendent régulièrement des publicités, une manière pour l’application de faire rentrer de l’argent tout en se faisant connaître auprès des potentiels futurs abonnés. Mais certains petits malins ont recours à des bloqueurs de publicités pour ne pas être dérangés durant leur pause musicale. Une astuce qui ne plaît forcément pas à Spotify qui a trouvé la parade.

Dorénavant, le service de streaming musical traquera les utilisateurs gratuits qui affichent une utilisation suspecte. S’ils ont effectivement recours à un bloqueur de publicité, Spotify suspendra alors leur compte et leur précisera, par mail, que leur compte restera suspendu jusqu’à ce qu’ils désactivent l’ad-blocker.

Cette nouvelle politique apparaît dans la mise à jour des conditions d’utilisation de l’application. Elle sera effective dès le 1er mars prochain. À partir de cette date, les utilisateurs gratuits qui ont recours à une astuce pour bloquer les publicités ne seront plus prévenus et seront directement pénalisés. L’entreprise se réserve le droit de supprimer les comptes fautifs.

Il faut dire que l’année dernière, Spotify comptait 2 millions de petits malins qui utilisaient ce genre d’astuce pour échapper aux publicités. Or, ce n’est seulement qu’en 2018 que le service à véritablement gagné de l’argent. Il est donc logique que Spotify renforce sa politique contre les utilisateurs qui ne jouent pas le jeu afin de mener sa barque à bien.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.