Développé par les Italiens de Milestone, Monster Energy Supercross 2 tente de nous faire oublier un premier volet très décevant avec une multitude de nouveautés.

Un an presque jour pour jour après Monster Energy Supercross, Milestone nous livre déjà sa suite directe sur PC et consoles. Fidèle à ses habitudes, le studio de développement italien peaufine sa recette au fil des épisodes. Très décevant, le premier volet n’avait pas vraiment marqué les esprits. Trop conventionnel, le titre ne proposait qu’un contenu très limité et souffrait d’une réalisation en dents de scie avec ses graphismes inégaux.

Dépossédé de la licence WRC, Milestone a pu cette année concentrer tous ses efforts sur ce second volet, qui bénéficie donc de nombreuses améliorations par rapport au premier volet et notamment en ce qui concerne sa réalisation.

La première amélioration notable concerne la réalisation graphique du jeu, beaucoup plus joli que son aîné et surtout mieux optimisé – en particulier sur Xbox One X et PS4 Pro. Sans être une claque graphique, le jeu de Milestone fait plutôt honneur aux supports sur lesquels il tourne. Un gros travail a été effectué sur les effets visuels comme la pluie ou l’éclairage et Milestone s’est permis d’ajouter une myriade de détails, rendant beaucoup plus vivant l’univers de son jeu.

Côté contenu aussi, le titre marque des points, avec cette fois un vrai mode carrière, beaucoup plus prenant que dans le premier volet puisqu’il faudra désormais gérer sa notoriété auprès des sponsors et sa rivalité avec les autres joueurs. Entièrement repensé, le mode solo de Monster Energy Supercross 2 vous fera enchaîner compétitions, défis, entraînements et journées médias. La diversité est donc un très gros plus pour ce second volet, qui va beaucoup plus loin dans le réalisme que son ancêtre. On notera au passage que – comme le premier volet -, Supercross 2 conserve toutes les licences officielles. On retrouvera ainsi les 17 pistes officielles de la saison 2018, tous les pilotes officiels, sponsors et catégories de motos (250 et 450cc).

La réalisation sonore n’est pas en reste avec des bruitages de qualité, une ambiance sonore riche mais des morceaux peut-être un peu trop discrets.

Pour ce qui est du gameplay en revanche, il ne faut malheureusement pas s’attendre à une gigantesque évolution… Supercross 2 conserve les acquis de son ancêtre et ne change pas vraiment la recette. Les qualités mais aussi les défauts restent donc les mêmes. Si la prise en main est un peu moins raide que sur le précédent volet, le pilote reste beaucoup trop rigide, surtout durant les sauts. La physique, en vol, reste totalement surréaliste. Au sol, le feeling est un poil meilleur, grâce en grande partie à de légères retouches au niveau de la prise en main, qui encourage davantage la glisse dans les tournants et la prise de risque.

S’il se révèle plutôt fun à prendre en main et accessible, Supercross 2 n’en reste pas moins un titre qui se destine à un public de passionnés. N’espérez pas trouver ici de tracés fous-fous à travers la brousse. Supercross 2 est une simulation accessible qui se base sur des licences officielles et ne propose donc majoritairement que des tracés dans des stades boueux. Le joueur lambda s’en lassera donc relativement rapidement.

Monster Energy Supercross – The Official Videogame 2_20190204210229

Pour les passionnés de motocross en revanche, ce second volet corrige efficacement le tir et introduit pas mal de chouettes nouveautés. On apprécie notamment le fait que le terrain est maintenant beaucoup plus détaillé et naturel, impactant la façon dont les motos réagissent dans les différentes sections de la piste. On apprécie également la présence d’un éditeur de terrain qui permet au joueur de créer ses propres pistes – même si l’expérience reste globalement assez limitée. Enfin, difficile de ne pas applaudir également le travail de Milestone sur la personnalisation des véhicules. Au total, ce sont pas moins de 3000 objets qui permettent de personnaliser sa bécane et son coureur.

Carton rouge en revanche pour la finition, avec des bugs en pagaille, principalement dans l’éditeur de niveaux, ainsi que pour le mode multijoueur, beaucoup trop conventionnel.

Conclusion

Beaucoup plus joli que son ancêtre, Monster Energy Supercross 2 s’impose comme une suite aboutie, qui devrait réjouir les amateurs de motocross. En un an, Milestone a considérablement amélioré son bébé. Le studio de développement milanais a ainsi entièrement repensé le mode solo du jeu, plus accrocheur et surtout beaucoup plus complet. Le gameplay se révèle également plus maîtrisé, même s’il souffre toujours d’une certaine rigidité. Le mode multijoueur n’a en revanche pas eu droit à la même attention que le mode carrière. Trop conventionnel dans sa forme, et mal fignolé, Monster Energy Supercross 2 n’atteint pas encore le niveau d’excellence qu’on était en droit d’attendre de lui. Il remet en revanche sur les rails une franchise qui avait très mal démarré…

Monster Energy Supercross 2

6.3

Gameplay

6.0/10

Contenu

7.0/10

Graphismes

7.0/10

Bande son

7.0/10

Finition

4.5/10

Les + :

  • Le contenu officiel (équipement/motos/pilotes/circuits)
  • Un mode carrière plus complet
  • Plutôt joli graphiquement
  • Un gameplay amélioré

Les - :

  • Une physique parfois surréaliste dans les airs
  • Des contrôles encore très rigides
  • Le multijoueur, trop conventionnel
  • Trop de bugs