L’armée française va bientôt se doter de nano-drones qui servira à ses éclaireurs  pour leur éviter de courir des risques lors de leurs missions.

L’armée de terre française va continuer son partenariat avec Prox Dynamics afin de pouvoir s’équiper de drones militaires ultras petits. Cela dans le but de pouvoir éviter à ses éclaireurs des risques évitables. C’est à la suite d’un nouveau contrat à hauteur de 77,3 millions d’euros, qui vient d’être signé avec la société norvégienne, filiale de la firme américaine Flir, que nous apprenons la nouvelle via Futura Tech.

Ces drones, des Black Hornet 3, n’ont rien à voir avec des modèles grand public et encore moins avec des jouets, malgré leur petite taille. Pour preuve, le kit seul est vendu pour la modique somme de 40.000€, comprenant en tout 2 drones, la télécommande et un panneau de contrôle.

Un seul de ces Black Hornet 3 ne pèse que 33 grammes et possède une hélice de 17 centimètres. Le drone est capable d’atteindre une vitesse de pointe de 21 km/h et possède une autonomie de 25 minutes. Vu qu’il s’agit d’un modèle militaire, il est également doté d’une liaison radio sécurisée par une clé AES 256 bits.

Ce modèle de drone d’une taille nanoscopique est doté de trois caméras de haute définition. De plus, le Black Hornet 3 est également équipé de capteurs thermiques, chimiques et infrarouges, afin de pouvoir s’adapter à son environnement et d’être opérationnel de jour comme de nuit.