Quantic Dream vient d’annoncer le non-renouvellement de son contrat d’exclusivité avec Sony et le studio surenchérit avec la participation de NetEase dans son capital.

Le partenariat entre Sony et Quantic Dream est désormais de l’histoire ancienne, puisque le studio français vient d’annoncer qu’il ne sera pas renouvellé. Cela met donc fin à un accord passé il y a maintenant plus de 13 ans.

De plus, la société NetEase annonce au passage entrer au capital du studio français, mais ne reste qu’actionnaire minoritaire. La société chinoise, grande rivale de Tencent, parlant de son investissement comme “stratégique qui a pour but d’aider Quantic Dream à développer de nouvelles technologies de pointe et de nouveaux concepts de jeux”.

Cela ne changera rien au fonctionnement du studio, puisque cela lui permet de contraire de reprendre son indépendance. David Cage reste actionnaire majoritaire et Guillaume de Fondaumière reste à la tête du studio.

Quantic Dreams ambitionne de doubler sa taille salariale, qui s’élève actuellement à 150 employés. La société de développement de jeu vidéo pourra donc lancer ses prochaines productions sur toutes les plates-formes, sans restrictions.

“Notre objectif est d’être présent sur toutes les plateformes où il y a un public qui peut apprécier nos expériences. Nous continuerons, bien entendu, de développer sur PlayStation, mais nous serons également présents sur toutes les autres plateformes appropriées. L’association avec NetEase ouvrira de nouvelles opportunités pour notre studio et renforcera notre position en tant que pionniers.“, déclare Guillaume de Fondaumière, directeur général délégué de Quantic Dream.