McLaren imagine les courses F1 du futur

Le constructeur britannique McLaren fait une projection de ce que pourraient être les courses de Formule 1 de demain, en imaginant l’espace d’un instant ce que sera un Grand Prix en 2050.

McLaren a voulu imaginer et se projeter dans l’avenir pour essayer d’avoir une idée de ce que seront les Grands Prix de Formule 1 en 2050, année qui sera d’ailleurs le 100e anniversaire de ce type de course automobile.

Dans 30 ans, voitures volantes ou non, les courses seront toujours encore sur la terre ferme, avec toujours encore des pilotes dans les cockpits. Les voitures seront capables d’atteindre les 500 km/h et nécessiteront aux pilotes de devoir supporter 5 G.

L’intelligence artificielle sera de la partie puisque les pilotes recevront, en plus d’informations provenant des stands, une aide de la part d’un copilote numérique “intelligent”. Cela sera le moyen d’établir une stratégie en temps réel calculée de manière très rapide, infiniment plus rapidement qu’avec un cerveau humain.

Ces calculs tiendront compte des différentes variables aussi bien provenant de la course, mais aussi du pilote, puisque sa combinaison sera bardée de capteurs, en plus de pouvoir l’aider à supporter les effets de la gravité et des accélérations.

Les véhicules seront alimentés totalement de manière électrique, mais alors que l’on pourrait d’ores et déjà se poser la question du rechargement, ceci se ferait par induction. Seulement, il serait alors nécessaire de devoir rouler sur une bande spéciale afin de pouvoir recharger les batteries jusqu’à près de 50% en l’espace de quelques secondes.

De plus, les stands seront alors, selon cette vision, de l’histoire ancienne, car en plus de ne plus avoir besoin de faire le plein de carburant, les bolides n’auront même plus le besoin de devoir changer leurs pneus, puisqu’un matériau composite sera utilisé. Celui sera apparemment capable de se réparer tout seul, exit donc toute problématique liée aux pneumatiques.

Le constructeur britannique a également produit une vidéo pour en parler l’espace de quelques minutes, sinon il est possible de retrouver l’intégralité de la vision établie sur leur site.