Boeing continue les tests concernant son Passenger Air Vehicle (PAV), un véhicule volant autonome qui vient notamment de réussir son premier vol d’essai, effectué sans aucune aide extérieure.

Les progrès en matière de véhicule volant autonome avancent du côté de chez Boeing puisque l’entreprise américaine vient de conclure, avec succès, le premier vol de test effectué en toute autonomie. L’appareil a notamment pu décoller et rester en vol stationnaire pour ensuite atterrir sans intervention humaine.

Ce projet de véhicule volant a pour but de transporter des passagers d’un point à un autre en toute autonomie, allant du décollage à l’atterrissage. Il est propulsé par des moteurs électriques, plus silencieux que des moteurs thermiques, et permet de voler sur près de 80 kilomètres.

La société américaine s’engage depuis quelques années, grâce à sa division Boeing NeXt épaulée par sa filiale Aurora Flight Sciences, à concevoir ce qui sera peut-être le véhicule de demain. D’ailleurs, Boeing est dans un même temps soucieux de l’impact environnemental et urbain que cela peut avoir.

Comme le rapporte Greg Hyslop, le directeur technique de Boeing : “En un an, nous avons évolué du design conceptuel au prototype volant “. “L’avancée en matière d’autonomie permettra une circulation aérienne urbaine de manière sûre, propre et silencieuse“, ajoute John Langford, président et directeur général d’Aurora Flight Sciences.

On imagine rapidement les applications possibles dans des villes à très forte affluence et il serait possible de faire plusieurs trajets avant de devoir recharger les batteries. Cela reste toutefois une technologie en avance sur son temps, puisqu’il n’existe encore aucune législation en la matière et il faudra que ce type d’appareil – faisant 9 mètres de long sur 8,5 mètres de large – puisse s’intégrer au sein de la structure urbaine d’une agglomération.