Un téléphone “brique” sans fonctions à plus de 3000€, ça vous dit? C’est totalement possible de s’en procurer un sur un site russe spécialisée dans la transformation de téléphones.

On en fait des chaussures, des sacs à main, des portefeuilles, des bracelets de montre, mais saviez-vous qu’on en employait pour des téléphones? La peau de crocodile est utilisée dans de nombreux produits de luxe, aussi sordide soit cette industrie.

L’entreprise Caviar, spécialisée dans la conversion de smartphones en articles de luxe, a jeté son dévolu sur le Nokia 6500, un GSM d’entrée de gamme dénué de fonctions superflues lancé en 2007.

Habitué à injecter des pierres précieuses dans ses produits, le site de vente russe a démultiplié le prix du Nokia 6500, dont la valeur actuelle n’excède pas les 60€ sur les sites de revente en ligne, en y ajoutant quelques éléments en or. Pour couronner l’idée du siècle, du crocodile recouvre également une partie de l’arrière du téléphone.

On est très loin du design du téléphone d’origine avec un forme hexagonale censée rappeler la poignée d’une lame viking. D’ailleurs, du Nokia 6500, le “Tsarphone” n’a gardé que les spécifications techniques, à savoir : un écran TFT-LCD de 2,2 pouces d’une définition de 320 x 240 pixels, une batterie de 830 mAh, un appareil photo de 2 mégapixels et 1 Go d’espace de stockage.

Résultat : un GSM en titane vendu à 3050€. Le site russe limite la production du Tsarphone à 99 exemplaires. On les remercie chaleureusement de n’avoir pas poussé le bouchon plus loin.