Preuve supplémentaire que la 5G est dans les starting-blocks, l’opérateur chinois China Unicom et le constructeur ZTE annoncent avoir réalisé un premier test concluant regroupant appel vocal, navigation Web et lecture de vidéos via le nouveau standard de communication mobile.

Cette démonstration a été réalisée à Shenzhen, l’une des premières villes pilotes 5G de China Unicom, à l’aide des infrastructures déployées par l’opérateur et d’un prototype de smartphone compatible de ZTE. Les appels vocaux ont été passés via l’application Wechat. Le test s’est voulu le plus complet possible, avec tout un tas d’usages testés avec succès, qu’il s’agisse donc de passer des appels audio, mais également de visionner des vidéos ou de naviguer en ligne.

Concernant la 5G, la Chine veut absolument être en première ligne, aussi bien au niveau de la qualité des réseaux que des terminaux mobiles dédiés. Les premières offres commerciales sont ainsi attendues là-bas dès ce début d’année 2019, un objectif évidemment conforté par cette annonce. En France, il faudra probablement attendre 2020 pour avoir une première offre d’envergure. Côté smartphones, outre ZTE, OnePlus et Xiaomi promettent également de lancer dès ce début d’année leurs premiers terminaux compatibles.

Pour rappel, la 5G devrait permettre d’atteindre des débits jusqu’à 100 fois plus rapides que l’actuelle 4G, dans le but de répondre à de nouveaux usages, comme le streaming en très haute définition, la démocratisation des objets connectés ou encore l’essor de la voiture connectée et autonome.