It’s a fly ! It’s a bird ! No, it’s Stratolaunch. Levez les yeux vers le ciel, un avion d’une taille encore jamais vue à ce jour va très prochainement sillonner les airs.

Stratolaunch, une entreprise fondée par le cofondateur de Microsoft, Paul Allen, annonce que l’ultime test de son avion – du nom de la société – au sol a été mené avec succès. L’avion a atteint les 219 km/h lors de sa phase de taxiage, le roulage qui précède le décollage de l’avion. Prochaine étape de cette aventure hors normes : les cieux.

117 mètres séparent l’extrémité des deux ailes du Stratolaunch, ce qui en fera le plus grand avion à quitter le plancher des vaches de tous les temps. À titre de comparaison, l’Antonov An-225, l’avion made in Ukraine le plus massif du monde en activité, est un bébé de 84 mètres de long sur 88 de large. Hughes H-4 Hercules, l’incroyable avion d’Howard Hughes avait une envergure dépassant les 97 mètres.

Deux fuselages composent l’engin aux airs d’avions siamois propulsé par six moteurs identiques à ceux des Boeing 747. Sa puissance est telle que l’une des principales difficultés rencontrées par ses ingénieurs lors des essais était de le maintenir cloué au sol.

Objectif : la mise en orbite de satellites

Après une période test de 18 à 24 mois au cours de laquelle le Stratolaunch sera amené à voler sous toutes les configurations possibles, la FAA, agence de régulation de l’aviation civile américaine, pourra autoriser l’usage commercial de l’engin.

L’avion n’a pas été simplement conçu pour être inscrit aux Guinness Book des records. À terme, l’une de ses missions sera de transporter les lanceurs Pegasus XL qui permettent de mettre en orbite des charges allant jusqu’à 450 kg. La solution Stratolaunch s’avère moins coûteuse que les fusées traditionnelles.