À l’occasion du CES 2019 à Las Vegas, Uber a présenté son projet de taxi volant. Réalisé en partenariat avec Bell Helicopter, le Bell Nexus devrait partir à la conquête des cieux dès 2023.

Après un lancement dans le transport de personnes, puis une conversion dans la livraison de nourriture, il était logique pour Uber de poursuivre son évolution. Ayant déjà conquis les terres, l’entreprise américaine se lance dans une aventure dans les airs.

L’intérêt d’Uber pour le développement de taxis volants était déjà connu. C’est d’ailleurs avec l’un de ses collaborateurs en la matière que la société a officiellement dévoilé son projet. Bell Nexus, c’est le nom du futur appareil volant aux airs de drone géant qui prendra son envol d’ici quatre ans.

Bell, c’est justement le nom de ce partenaire américain spécialisé dans l’aéronautique et qui s’était jusqu’ici fait un nom dans la conception, on vous le donne en mille, d’hélicoptères.

Autant dire que les hélices, ça le connaît, c’est d’ailleurs par un système à six hélices que le taxi quittera le plancher des vaches, appuyé par une propulsion hybride électrique qui permettra d’embarquer 5 personnes à son bord pour une charge totale de 272 kilos. De la même manière qu’un hélicoptère, le véhicule aérien sera capable de décoller et atterrir à la verticale et de circuler à une vitesse de 240 à 320 km/h à une altitude comprise entre 300 et 600 mètres.

Source : Bell Helicopter Textron Inc.

Une première version du véhicule, sous le nom de Bell Air Taxi, avait déjà été présentée l’an dernier lors du précédent salon CES. Ce prototype-là ne disposait en revanche d’aucun rotor.

Si le Bell Nexus présenté cette année à Vegas sera d’abord piloté par un être humain, l’objectif est, à long terme, d’en faire un véhicule parfaitement autonome capable de transporter une ou plusieurs personnes d’un point A à un point B sans la moindre assistance.