L’avenir du transport est à l’autonome. C’est en tout cas la direction prise par Bosch avec sa navette électrique à pilotage automatique que les visiteurs du CES 2019 à Las Vegas ont pu découvrir.

Spécialisé dans la fabrication d’appareils électroménagers, ce n’est pas sur ce segment qu’on attendait l’équipementier Bosch. Pourtant, la firme allemande se lance sur un marché balbutiant, celui des navettes de transport autonomes.

Si on s’attend à voir ce type de véhicules circuler pour la première fois sur le macadam chinois dès 2019 grâce au constructeur Baidu, c’est sur une généralisation de ce mode de transport que le cabinet Roland Berger mise. Selon les experts, un million de véhicules de ce type circuleront dans le monde dès 2020, ils devrait représenter un tiers de tous les déplacements d’ici 2030, devant les taxis, les bus et même les vélos.

C’est dans ce contexte que Bosch a décidé de parier sur l’avenir, avec une navette épurée capable de transporter jusqu’à quatre personnes disposées les unes en face des autres. Le concept car présenté au CES laisse place à la lumière et au passager avec des grandes vitres et un espace de vie pour rendre le voyage le plus confortable possible.

Source : Bosch

Dans cette optique, les navettes seront équipées d’écrans, d’un assistant personnel ainsi que d’un système de caméras pour s’assurer que les passagers n’oublient rien dans la navette et n’abandonnent pas leur détritus pour fournir un véhicule propre aux navetteurs suivants.

L’idée est de proposer son véhicule à des sociétés de transport qui se chargeront d’envoyer les navettes vers des voyageurs qui les appelleront grâce à une application dédiée mais Bosch n’a rien communiqué au sujet d’une éventuelle commercialisation.