Quelques jours après la sortie du film Bird Box, plusieurs internautes se sont amusés à reproduire des scènes du film. Devenu de plus en plus populaire sur les réseaux sociaux, le « Bird Box challenge » est né. Un défi dangereux qui a poussé Netflix à réagir sur les réseaux sociaux.

L’histoire de Bird Box, adaptée du roman éponyme de Josh Malerman, repose sur un phénomène inexpliqué qui pousse les individus au suicide. Un mal qui semble se propager par la vue. Pour éviter d’être contaminés, les survivants se bandent les yeux malgré un chemin accidenté à parcourir pour rejoindre un lieu sécurisé. Un scénario qui a inspiré plusieurs internautes.

Sorti à la fin du mois de décembre, le film a rencontré un véritable succès, devenant le film le plus visionné sur Netflix durant ses 7 premiers jours sur la plateforme. En véritable phénomène, Bird Box est devenu la star sur les réseaux sociaux. Plusieurs internautes se sont d’ailleurs amusés à se mettre dans la peau des personnages en se bandant les yeux et en effectuant des tâches élémentaires. De nombreuses vidéos sont alors apparues sur le web.

Au début, le Bird Box Challenge semblait principalement humoristique. Les participants réalisaient de petits défis innocents. Mais au fil des jours, les internautes se sont mis davantage dans des situations dangereuses. Certains se sont donné pour objectif de se rendre à un fast-food en voiture, toujours avec les yeux bandés.

Un phénomène inquiétant qui touche à la fois les enfants et les adultes et qui a poussé Netflix à réagir sur Twitter :

Un tweet que l’on peut traduire comme ceci : “je n’en reviens pas de devoir dire ça, mais : veuillez ne pas vous blesser avec ce défi de Bird Box. Nous ne savons pas commencer cela a commencé, et nous apprécions l’amour [envers le film], mais Garçon et Fille [noms des personnages du film] n’ont qu’un souhait pour 2019, et c’est que vous ne finissiez pas à l’hôpital à cause des memes”.

Reste à voir si le phénomène va disparaître sans faire de victime.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.