Pour pallier au manque d’infrastructure pour la voiture électrique, Volkswagen développe des bornes de recharge mobiles. Capables de recharger jusqu’à 15 véhicules, elles seront déployées d’ici 2020.

Le futur de la voiture est à l’électrique mais pour promouvoir un tel mode de transport, il est impératif d’avoir l’infrastructure nécessaire? Aujourd’hui, les stations de recharge manquent dans le paysage de l’électromobile, freinant véritablement son essor. La réponse apportée par le groupe Volkswagen à ce problème : des stations de recharge mobiles.

L’intérêt d’un tel dispositif est de pouvoir installer une station voire même un parc entier de bornes de recharge ponctuellement. Par exemple, lorsqu’un événement drainant du trafic prend place. Plus simplement, cela permet de mettre en place des bornes à moindre coût qui peuvent être déplacées selon les besoins ou de les tester en divers endroits pour déterminer le lieu le plus adapté à leur emplacement.

Jusqu’à 15 véhicules ou 4 Tesla Model S

Les stations en développement au sein de Volkswagen seront en mesure de charger quatre véhicules simultanément : deux en courant continu et deux en courant alternatif. D’une capacité de stockage de 360 kWh, elles conviendraient pour recharger jusqu’à 15 voitures électriques, dont la fameuse Volkswagen ID Aero attendue courant 2020.

À noter que certains modèles de Tesla flirtent avec les 100 kWh, il ne faudra pas plus de quatre d’entre elles pour venir à bout d’une seule station. Lorsqu’elle passera sous les 20%, la borne devra être échangée contre une autre, chargée à bloc. Il sera bien sûr possible de la connecter au réseau électrique si besoin.

Les bornes disposeront en outre d’un système de recharge rapide qui ne nécessitera que 17 minutes pour recharger 28 kWh, l’équivalent de 80% de la charge d’une Volkswagen e-Golf, de quoi couvrir près de 250 kilomètres.

Le groupe Volkswagen est encore en phase de réflexion sur la manière dont il va concevoir ces stations, en suggérant notamment de donner une seconde vie à d’anciennes batteries électriques pour les y installer. Un calendrier se dessine déjà, avec des premiers tests menés dès le premier semestre 2019 et un déploiement à grande échelle dans le courant 2020.