Le réseau social a réagi aux virus « Amazonaws » qui sévissaient sur sa plateforme. Facebook a annoncé avoir totalement éradiqué les publications à l’origine de la vague de phishing.

Depuis quelques jours, plusieurs publications affichant des titres et dessins humoristiques sévissent sur le réseau social. À première vue, ces publications ressemblent à n’importe quelle autre publication un peu bateau Facebook, pourtant celles-ci se sont révélées être un virus dit de « phishing » ou « hameçonnage ». Un type de virus qui prend possession de toutes les données et informations d’un utilisateur qui aurait malencontreusement accepté cela via un message trompeur.

De nombreuses victimes se sont manifestées sur le réseau social et sur la toile. Des plaintes qui sont arrivées aux oreilles de Facebook qui a annoncé vendredi avoir réglé le problème.

Le réseau social assure que ces publications ont désormais totalement disparu de son site : « nous avons reçu des signalements d’un lien qui pouvait poster sur les murs des utilisateurs lorsqu’ils cliquaient dessus, sans leur consentement. Après enquête, nous avons supprimé tous les liens et les posts contenant ces liens, afin d’en arrêter la diffusion. L’incident est désormais résolu. Aucune donnée d’utilisateur n’a été partagée, car la seule action était de poster ce même lien sur les murs des utilisateurs », précise un porte-parole de Facebook.

Les différentes publications prenaient la forme de photos amusantes aux titres aguicheurs, « À quoi ressemble la vie avant et après vos 30 ans »« Votre vie avant et après le mariage, en images », ou “« Hommes et femmes – Nous sommes tellement différents », qui donnaient envie de découvrir la suite de l’histoire. En cliquant dessus, les utilisateurs devaient d’abord valider leur âge, plus de 16 ans. Or, cette vérification était une manière pour les personnes mal intentionnées d’obtenir l’accès à l’ensemble des données Facebook de leurs victimes ainsi que l’autorisation de publier en leur nom sur le propre profil. Une manière de contaminer d’autres utilisateurs du réseau social.

Si vous avez été touché par ce virus, nous vous invitons à vous rendre sur cette page Facebook dédiée à ce genre de problème. Vous pouvez également lire notre article détaillant la marche à suivre si vous avez été contaminé et pour protéger votre compte. Enfin, on vous explique comment éviter de se faire avoir par les campagnes de phishing.