Audi a dévoilé quelques-unes de ses ambitions en matière de voitures autonomes cette semaine. Le constructeur allemand l’a promis : des véhicules autonomes circuleront en milieu urbain d’ici 2021. Pour mettre ses plans à exécution, la marque signe un partenariat avec Luminar, qui fabrique les fameux capteurs LIDAR.

Plus tôt ce mois-ci, Audi a annoncé qu’il mettra 14 milliards d’euros sur la table pour développer les voitures électriques et la conduite autonome sur les cinq prochaines années.

La majeure partie de ce montant sera dirigée vers AID (Autonomous Intelligent Driving), une filiale entièrement dédiée à la conception de systèmes de pilotage automatique. 150 personnes fourmillent dans cette entreprise fondée l’an dernier. AID travaille non seulement pour Audi mais aussi pour les autres marques du groupe VW, comme Porsche et Volkswagen. Au total, 12 véhicules sont à l’étude au sein d’AID.

Partant de zéro, l’entreprise a l’ambition de développer un système autonome de niveau 4. Autrement dit, un véhicule capable d’affronter toutes les situations mais pas autorisé à circuler sur toutes les routes (le niveau le permettant étant le cinquième).

Des taxis autonomes pour 2021

Audi s’est donné trois ans pour faire circuler les premiers taxis autonomes en ville, capables d’amener leurs passagers d’un point A à un point B, sans aucune assistance. Quand on évoque une telle prouesse, on pense évidemment à Waymo One, le service de taxis autonomes lancé à petite échelle par Alphabet (Google) il y a à peine quelques jours. Pour Alexander Haag, directeur technique du groupe VW, Waymo est encore loin d’abandonner un chauffeur ou de pouvoir circuler partout dans San Francisco.

C’est pourtant bien l’objectif que s’est fixé Audi. Et pour y arriver, la marque a fait appel à Luminar, une startup spécialisée dans la conception de capteurs LIDAR et de logiciels de perception pour les véhicules autonomes.

Comment les capteurs LIDAR voient le monde – Source : AID

Capables d’envoyer des millions de faisceaux laser à la seconde, les capteurs de la firme permettent de déterminer en un instant l’environnement qui les entourent en calculant le temps qu’ils mettent à rebondir, la clé pour parvenir à faire circuler les taxis autonomes d’Audi.