Uber Technologies est sur le point de faire son entrée en Bourse sur le marché américain avec une valorisation qui pourrait atteindre les 120 milliards de dollars.

Selon le Wall Street journal, Uber a lancé cette semaine sa procédure en vue de son introduction en Bourse. La plateforme de réservation de voitures avec chauffeur espère ainsi devancer son principal concurrent, Lyft, pour une entrée dès le premier trimestre 2019, alors que son rival vise le mois de mars, voire avril.

L’échéance serait plus brève que prévu, puisque Dara Khosrowshahi, le patron de la société, avait initialement évoqué une introduction en Bourse au premier semestre 2019.

Les banques d’affaires Goldman Sachs et Morgan Stanley auraient quant à elles présenté des propositions de valorisation jusqu’à 120 milliards de dollars de capitalisation boursière, ce qui en ferait la plus grosse introduction en Bourse jamais enregistrée dans le secteur technologique.

Malgré de nouvelles pertes au troisième trimestre qui atteignent plus d’un milliard de dollars, Uber a vu son chiffre d’affaires progresser de 38% sur douze mois. Il mise sur l’avenir de la voiture autonome pour attirer des investissements qui, selon les experts de Goldman Sachs, pourraient être multipliés par huit pour atteindre 285 milliards de dollars en 2030.