Quand il faut obtenir des résultats, les scientifiques sont prêts à tout. C’est ainsi qu’une équipe de chercheurs a gobé des têtes de figurines Lego pour déterminer si cela présentait un risque. Heureusement pour nous (et surtout pour eux), ce n’est pas le cas.

C’est l’un des jouets favoris de nos chères petites têtes blondes, les Lego sont entre les mains des petits et des grands. Qui dit enfant, dit tendance à tout mettre en bouche, avec le risque de s’étrangler ou de ne pas évacuer une matière toxique.

Partant de ce postulat, six chercheurs en pédiatrie originaires du Royaume-Uni et d’Australie ont ingéré les têtes en plastique de l’illustre marque de jouets de construction. L’objectif était de déterminer le temps que mettraient les petites pièces à faire le tour du système digestif avant d’être éjectées par le corps.

41 heures de trajet dans le corps humain

Les résultats de leur étude, publiés dans le Journal of Paediatrics and Child Health, indiquent qu’il fallait environ 1 à 3 jours pour qu’un objet de taille similaire soit évacué par le corps, c’est ce qu’on appelle le score FART (Found and Retrieved Time). Le temps d’évacuation moyen pour les figurines était en moyenne de 41 heures.

Bien que l’étude n’ait été menée que sur des adultes de 27 à 45 ans, le score FART aurait été théoriquement inférieur puisque le transit est censé être plus rapide dans un intestin immature d’enfant.

Vraiment sans risque?

L’étude ne tient compte que de la tête des figurines dont la petite taille et la forme arrondie permettent de glisser facilement dans le système digestif. Il en aurait été autrement si le corps entier du jouet avait été avalé. La forme irrégulière de la figurine aurait ralentit sa progression dans les organes digestifs.

L’étude ne tient pas non plus compte du risque d’étouffement, le petit objet pourrait se coincer dans l’oesophage et empêcher de respirer correctement. L’étude conclut donc que les parents n’ont pas de quoi s’inquiéter, à condition que la pièce ait été avalée sans encombre.