Véritable mal du 21 ème siècle, la lumière bleue est accusée de perturber le sommeil et de réduire l’acuité visuelle. On en entend régulièrement parler, mais quelle est précisément cette lumière si néfaste et pourtant si commune ?

Le spectre lumineux est composé de différents types de rayons lumineux. On trouve les rayons gamma, les rayons X, les ultraviolets, la lumière visible, les infrarouges puis les ondes radio. Comme son nom l’indique, l’œil humain ne peut distinguer que la lumière visible, c’est à dire les couleurs comprises entre le violet d’un côté et le rouge à l’autre bout du spectre. Ce que l’on appelle lumière bleue correspond au début du spectre visible, qui va du violet au bleu turquoise avant qu’il ne vire au vert. Cette lumière bleue correspond approximativement à une fréquence comprise entre 380 et 490 nanomètres et c’est elle qui émet le rayonnement le plus intense dans tout le spectre visible. En raison de leur rayonnement moins important, les autres couleurs, telles que le rouge, le jaune ou le vert, sont beaucoup moins dangereuses.

La lumière bleue a pour effet de stimuler les cellules ganglionnaires à mélanopsine contenues dans la rétine. Une fois stimulées, ces cellules transmettent un message au système nerveux qui a pour effet d’augmenter la veille et la vigilance ainsi que d’inhiber le sommeil. En temps normal, c’est la lumière du soleil, qui contient tout le spectre lumineux donc de la lumière bleue, qui excite les cellules à mélanopsine. Comme l’on associe naturellement cette lumière du soleil à la journée, notre corps s’empêche de produire de la mélatonine, l’hormone responsable du sommeil. Sauf que la lumière produite par les écrans présents dans nos vies (ordinateurs, smartphones, tablettes, télés…) est majoritairement bleue. En nous exposant quotidiennement aux écrans, notre production de mélatonine est grandement perturbée, ce qui explique la difficulté à trouver le sommeil.

Pour ne pas détraquer notre horloge biologique, mieux vaut donc éviter de s’exposer trop souvent aux écrans, surtout la nuit avant d’aller se coucher, afin de ne pas faire croire à notre corps qu’il fait encore jour dehors.

2 Commentaires

  1. […] Véritable mal du 21 ème siècle, la lumière bleue est accusée de perturber le sommeil et de réduire l’acuité visuelle. On en entend régulièrement parler, mais quelle est précisément cette lumière si néfaste et pourtant si commune ? Le spectre lumineux est composé de différents types de rayons lumineux. On trouve les rayons gamma, les rayons […] → Lire la suite […]

  2. […] Elle nous suit du matin au soir, sur nos smartphones, nos tablettes, nos écrans, d’ordinateur, la lumière émise par les LED est omniprésente. Les inquiétudes liées à ce type d’éclairage se multiplient : on apprenait notamment par des chercheurs américains que la lumière bleue provoque une destruction de la rétine ou encore qu’elle trouble notre sommeil. […]

Comments are closed.