La filiale d’Alphabet ne travaillera plus sur ses lentilles destinées à aider les personnes diabétiques.

En 2014, le “Google lab” commençait à travailler sur des lentilles intelligentes via sa filiale dédiée à la santé Verily (qui est elle-même une filiale d’Alphabet). Le projet était pour le moins singulier puisque ces lentilles étaient conçues dans le but de pouvoir mesurer le taux de glucose contenu dans les larmes des personnes les portant.

Une minuscule puce connectée et un capteur de glucose miniaturisé étaient glissés entre deux couches de matériaux pour pouvoir donner la mesure. Les chercheurs étudiaient également la possibilité d’intégrer des signaux lumineux qui préviendraient les utilisateurs avant que le seuil critique de glucose ne soit atteint.

Mais, quatre ans plus tard, les projets de Verily semblent avoir été chamboulés. Comme on peut le lire sur le blog de la société, le projet semble avoir été mis en pause. Les travaux sur un modèle de lentilles intelligentes vont bien se poursuivre, mais cette fois sans inclure la fonctionnalité destinée aux diabétiques. La raison? Une larme ne dispose pas d’une mesure fiable. “Nos travaux cliniques ont démontré que nos mesures de corrélation n’étaient pas suffisamment cohérentes pour répondre aux exigences d’un dispositif médical. Cette situation était en partie associée aux difficultés d’obtenir des mesures fiables de la glycémie lacrymale dans un environnement aussi complexe que l’œil”, est-il indiqué sur le blog de Verily.

Verily n’abandonne pas pour autant la recherche pour aider les personnes souffrant de diabète. Deux projets concernant des glucomètres miniaturisés sont à l’étude, en collaboration avec DexCom et Onduo, tous deux spécialisés dans les systèmes de surveillance continue du glucose.