Bien connue des amateurs de karaoké, la franchise Let’s Sing débarque sur Switch avec une édition internationale rassemblant variété française et tubes en anglais.

Réservée à la console de Sony, la franchise Singstar n’aura malheureusement jamais droit à un portage sur Switch. Heureusement pour les amateurs de karaoké, il reste Let’s sing, distribuée chez nous par l’éditeur Koch Media. Au programme : un jeu de karaoké dans la plus pure tradition du genre, qui présente la particularité de n’être jouable qu’avec un smartphone ou un micro externe

La petite console de Nintendo étant dépourvue de micro, il faudra en effet connecter un micro ou un smartphone à sa console de jeu pour pouvoir participer aux défis qui nous sont proposés.

La bonne nouvelle, c’est que le système fonctionne plutôt bien. Il suffit d’avoir un smartphone sous Android ou iOS sous la main, de connecter sa console et le smartphone au même réseau wifi, et d’appairer ensuite les deux appareils pour commencer à chantonner frénétiquement les airs de Stromae, Soprano ou ABBA.

Attention toutefois, si l’appairage est efficace, la reconnaissance vocale est comme souvent dans ce style de jeu assez moyenne. Comme les autres jeux de karaoké, il suffit de fredonner avec la bonne intonation pour engranger un max de points. Ca fonctionne, mais la technologie qui nous est ici proposée est loin d’atteindre le niveau d’un Lips par exemple, ou d’un Singstar.

L’autre défaut de Let’s Sing, c’est de forcer le joueur à garder son smartphone en main, à quelques centimètres de sa bouche en permanence. Certes, ce système permet d’éviter l’achat du micro – souvent coûteux -, mais l’expérience est forcément moins immersive.

Pour le rester, on nage en territoire connu : les menus sont ultra-classiques, les visuels simplistes puisqu’intégralement calqués sur ceux des clips musicaux officiels, et les modes de jeu tout ce qu’il y a de plus traditionnels. On citera en vrac le mode classic qui permet d’affronter jusqu’à 3 autres joueurs, le mode duo, à deux joueurs, le mode mixtape, qui propose d’enchainer 5 extraits à la suite, le mode jukebox qui propose juste d’écouter les morceaux de la playlist et le mode world contest, qui propose de grimper dans les classements internationaux.

Du côté de la playlist, on retrouve beaucoup de variété française, avec notamment du Stromae, du Bigflo, du Soprano, du Christophe Maé, mais aussi des tubes internationaux, signés Bruno Mars, ABBA, DNCE et du Lady Gaga. La diversité est au programme et la sélection est globalement plutôt bonne. Bref, une cuvée 2018 satisfaisante, à défaut d’être surprenante.

Conclusion

Pas original pour deux sous, Let’s Sing 2019 n’en reste pas moins un jeu de karaoké efficace, qui dispose d’une excellente bande son et s’impose sans difficulté comme le meilleur représentant du genre sur Switch. Pour contourner l’absence de micro de la console, Koch Media mise sur un appairage avec le smartphone, qui permettra à l’utilisateur d’utiliser son smartphone comme micro. Si la reconnaissance sonore n’est pas parfaite, le système fonctionne et se révèle même très efficace.

Let's Sing 2019

6.1

Gameplay

6.0/10

Contenu

5.5/10

Graphismes

5.5/10

Bande son

7.5/10

Finition

6.0/10

Les + :

  • Une belle sélection de morceau en français et en anglais
  • Simple et accrocheur
  • Une interface efficace
  • L'usage du smartphone comme micro

Les - :

  • Un peu cher...
  • Un contenu assez limité
  • Zéro originalité