Bien avant Pokémon Go, les studios Niantic lançaient l’un des premiers jeux mobiles en réalité augmentée, Ingress. Lancé fin 2012, celui-ci a permis à l’éditeur de Pokémon Go d’acquérir les compétences nécessaires au développement de ce dernier. Fort de son expérience, Niantic Labs dévoile aujourd’hui la refonte de son premier bébé, disponible depuis le 5 novembre.

À son époque, Ingress avait déjà connu un succès fulgurant. Testé en beta fermé entre fin 2012 et octobre 2013, le MMO n’était finalement disponible auprès des utilisateurs d’Android qu’en décembre 2013, tandis que les joueurs sur iOS ont du patienter sept mois supplémentaires. Ingress mettait en scène deux factions, les Résistants et les Éclairés, qui devaient lutter pour la capture de portails afin de contrôler des zones par triangulation.

Le jeu introduisait déjà des notions qui ont ensuite permis à Pokémon Go d’être le jeu que l’on connaît aujourd’hui, en particulier la capture et le contrôle de lieux virtuels dans le monde réel. Seulement, Niantic voyait déjà bien plus grand pour son jeu et les limites techniques ne lui permettaient pas de développer la réalité augmentée vers ses objectifs.

Niantic Labs a pu profiter du succès phénoménal de Pokémon Go pour réaliser des prouesses techniques en la matière. L’incrustation d’objets virtuels dans un univers bien réel est bien meilleure aujourd’hui et, par ailleurs, le studio américain profite de smartphones plus puissants et de supports de développement pour la RA tels que l’ARKit d’Apple.

Ingress Prime garde les principes fondateurs du précédent jeu mais adopte un nouveau design et arbore des graphismes plus détaillés. Même histoire, mêmes factions, même univers, mais un gameplay largement plus fluide. Certaines actions sont dorénavant plus simples à effectuer grâce à des gestes réalisables à une seule main et qui ne nécessitent plus de passer par différents menus.

Le tutoriel a lui aussi été clarifié et rendu plus accessible, tandis qu’une IA liée à la faction choisie accompagne le joueur tout au long de son aventure en lui fournissant conseils et informations sur les événements – appelés “Anomalies” et dont la liste est disponible ici – qui ponctuent le jeu. Ces moments-clés pour la narration la feront évoluer selon l’issue des batailles entre factions. Niantic a retenu la leçon Pokémon qui lui a démontré qu’il fallait maintenir une interaction avec les joueurs pour les fidéliser sur le long terme.

L’éditeur bénéficie d’une communauté encore très active sur Ingress, il sera d’ailleurs possible aux anciens joueurs de se connecter à ce nouveau jeu avec leur compte Ingress et de récupérer leur niveau et l’intégralité de leurs objets.